Ce jeudi au Congrés de l’UEFA (Union européenne de football) à Astana, Kazakhstan, les instances dirigeants de l’UEFA ont adopté à l’unanimté le principe de la Ligue des nations, nouvelle compétition qui va concerner les sélections européennes. Cette nouvelle compétition a été adoptée pour la période 2018-22 et sera basée sur la répartition des 54 sélections européennes en quatre divisions.

Le format exact de cette nouvelle compétition n’a pas encore été arrêté et fera l’objet de discussions futures. Mais les grands principes ont été votés à Astana. Et l’un d’entre eux est que, par la biais de cette Ligue des nations, il y aura une chance supplémentaire de se qualifier pour l’Euro-2020 (dont les qualifications propres demeurent inchangées dans les grandes largeurs), avec quatre places en jeu par le biais de la nouvelle compétition qui a vu le jour jeudi.

« C’est une décision très importante pour le futur des équipes nationales », a commenté Michel Platini, président de l’UEFA.

Exit les rencontres amicales et place à un championnat composé de trois ou quatre divisions avec un systéme de promotions et de relégations. Chaque division serait morcelée en quatre groupes, dont chaque vainqueur serait ensuite envoyé dans le tableau final. L’élite serait inévitablement composée des meilleures nations européennes, comme la France, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, le Portugal, l’Allemagne ou les Pays-Bas.