Peu nombreux étaient ceux qui croyaient en cet éternel espoir marocain, toujours décevant, prêté au Milan AC par les Queens Park Rangers (D2 anglaise). Pourtant, depuis son arrivée au sein du club rossonero co&iumlncidant avec celle de Clarence Seedorf sur le banc milanais en un mois, Taarabt (24 ans) est rapidement passé du statut de recrue de fortune à celui de titulaire. Le Milan, actuel 10éme du championnat italien, tiendrait-il en le joueur marocain formé à Lens son homme providentiel ?

Formé au R.C. Lens, Taarabt a participé à seulement deux rencontres de Ligue 1 lors de la saison 2006-2007. L’attente n’étant pas son point fort, il est prêté en janvier 2007 à Tottenham, qui l’engagea ensuite définitivement. Aprés deux saisons dans le club londonien, o&ugrave il ne s’est jamais imposé, il est prêté aux Queens Park Rangers en mars 2009 afin de gagner du temps de jeu.

En juillet, le prêt avec option d’achat est reconduit pour la saison 2009-2010 : Taarabt évolue en Championship (Ligue 2 anglaise). Au vu de son talent, l’option d’achat est levée et il s’engage avec les QPR pour 3 saisons. Joueur doué techniquement, Adel a effectué lors du championnat 2010-2011 une saison pleine avec 19 buts et 16 passes décisives, ce qui a permis au club de monter en Premier League. En passant, il a été élu meilleur joueur de l’année et meilleur passeur de Championship.

Cette année-là, plusieurs grands clubs dont le Milan AC (déjà) et le PSG entre autres ont remarqué le talent du joueur&hellip mais aussi son comportement : condescendant, parfois méprisant et surtout imprévisible. Son attitude n’a pas plu et elle a fait avorter plusieurs transferts dont &ndash a priori &ndash celui au PSG. L’exemple le plus flagrant arrive lors d’un match international : Adel avait appris avant le match qu’il serait rempla&ccedilant et &ndash suite à cela &ndash il claqua la porte de la sélection.

Il n’a plus été rappelé et s’est mis à dos plusieurs clubs. Malgré son talent, il est resté à QPR mais ne put empêcher la relégation du club en Championship lors de la saison 2012-2013. Il est prêté à Fulham durant la saison 2013-2014, équipe avec laquelle il finit par être rempla&ccedilant, n’arrivant toujours pas à s’imposer à l’étage supérieur. Il est donc prêté au Milan AC cet hiver pour 6 mois afin de faire ses preuves avant &ndash peut-être &ndash un transfert définitif.

Le Milan a confiance en Adel.

Lors de sa premiére titularisation contre Naples, il profite de l’absence de Honda (gastro-entérite) et du choix de Seedorf de laisser Kaka sur le banc (fiévre). Naples l’emporte haut la main (3-1) mais Taarabt tire son épingle du jeu. Il inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs en effectuant un numéro de soliste avant de confirmer toute sa technique et son talent aux yeux des supporters milanais. Sur ce match, il sera le seul Milanais capable d’accélérer le jeu malgré la présence de Kaka en seconde période.

Nonobstant la présence de Kaka et de Honda, l’entraîneur milanais décide de titulariser Taarabt contre Bologne. Lors de ce match, les Rossoneris ont une possession de balle largement supérieure à celle des Bolonais mais ils ne trouvent l’ouverture qu’à la 84éme minute sur une superbe frappe des 30 métres de Mario Balotteli. Ce but venu d’ailleurs a fait oublier non seulement la piétre performance des Milanais mais aussi la bonne prestation de Taarabt qui enchaîne les gestes techniques, provoque des fautes et accélére le jeu. D’ailleurs, le néo-Milanais est resté sur le terrain alors que Honda et Kaka ont été remplacés par Pazzini et Poli.

Adel a conquis les tifosi du stade San Siro et son entraîneur pour le moment. Il sera normalement aligné ce soir pour le match face à l’Atlético Madrid. Taarabt est capable de s’imposer dans le championnat italien comme il a pu le prouver lors de ces derniéres sorties. Cependant, il faudra que ses performances soient réguliéres, qu’il ne retombe pas dans ses travers et qu’il soit irréprochable sur le terrain comme en dehors. Adel a du talent mais &ccedila tout le monde le savait. Son inconstance et son mauvais caractére peuvent encore l’empêcher de progresser normalement.

Espérons qu’à 24 ans, l’un des enfants terribles du football ait compris la le&ccedilon et qu’à l’avenir, il va enfin éclabousser ce sport de tout son talent.