Fin septembre, LDA s’était interrogée sur le jeu de Nordin Amrabat notant qu’il pourrait ne pas convenir à la philosophie de Vahid Halilhodzic.

Personne ne peut nier que Nordin a brillé sous la direction de Hervé Renard jusqu’à devenir pion incontournable de l’échiquier de l’ex sélectionneur. Avec Vahid Halilhodzic, l’attaquant d’Al Nassr pourrait perdre ce statut, avions-nous noté.

Dès ses premières conférences, Halilhodzic avait précisé qu’il adaptera le système de jeu pour avoir une attaque efficace. Pour lui, l’équipe mondialiste jouait en attaque placée, ce qui ralentit considérablement les offensive et prive les Lions de réelles occasions de buts.
Selon le bosnien, les Lions de l’Atlas doivent jouer vers l’avant en portant des contre-attaques rapides vers le but adverse.

Le jeu de Nordin Amrabat est-il réellement compatible ? L’une des particularités du jeu d’Amrabat sous Renard était de jouer assez souvent dos au but tel un pivot. Profitant de ses atouts, Nordin cherche fréquemment les duels physiques pour éliminer l’adversaire ou pour le pousser à la faute. Il en commet beaucoup aussi bien en animation offensive que défensive ralentissant considérablement le jeu.

Nordin Amrabat ne surprend plus

Et son jeu est devenu stéréotypé puisqu’il compte essentiellement sur son physique pour faire la différence en un contre un. Il suffit de mettre un joueur aussi costaud en face pour équilibrer les forces et annuler l’avantage. De plus, ses appels en profondeur sont de moins en moins tranchants et ses centres trouvent rarement un coéquipier.

Face aux Mourabitounes, les Lions de l’Atlas se sont crées une belle occasion de but dès la première minute. Elle sera galvaudée par Nordin Amrabat qui a rendu une piètre copie face à la Mauritanie. Il sera remplacé en fin de match par Sofiane Boufal bien plus virevoltant sur le flan gauche de l’attaque marocaine.

Place à la jeunesse

L’attaque des Lions de l’Atlas a besoin d’efficacité et de beaucoup d’audace pour aller chercher cette réussite qui lui manque tant. En effet, la chance sourit aux audacieux. Il faut donc insuffler de l’audace dans cette équipe en alignant des jeunes joueurs capables de trouver des solutions judicieuses.