Pim Verbeek a démenti l’information paru dans la presse, selon laquelle il aurait porté plainte auprés de la FIFA contre la FRMF pour salaires impayés. Il a tenu à éclaircir les choses pour éviter tout malentendu.

« Je n’ai absolument eu aucun contact avec la FIFA, explique le technicien. Je confirme le fait que je ne per&ccedilois pas mon salaire depuis le mois de novembre, mais j’ai été contacté par les responsables de la Fédération marocaine, qui m’ont expliqué que compte tenu de la situation actuelle (AGE invalidée par la FIFA, ndlr), je n’étais pas le seul à ne pas être payé.&raquo a t-il déclaré. Face à cette situation le responsable des catégories jeunes, s’est montré compréhensif tout en avouant qu’il se plait au Maroc: « Cela fait presque 4 ans que je suis ici, au Maroc. Je fais mon travail d’une maniére professionnelle et je me suis vraiment plu dans ce pays. Quand les responsables m’ont clarifié la situation, j’ai dit que je comprenais parfaitement et qu’il y avait des choses plus importantes, comme la gestion du calendrier des équipes de jeunes.&raquo Pim Verbeek a profité de cette occasion pour évoquer sa tournée européenne à la recherche de jeunes joueurs d’origine marocaine susceptibles de renforcer les équipes marocaines des différentes catégories notamment les moins de 20 ans, qui entameront les éliminatoires de la prochaine CAN en avril. Le sélectionneur hollandais s’est particuliérement penché sur le réservoir allemand, un puits de talents duquel Verbeek aimerait profiter: « S’il est difficile de réunir les informations sur les jeunes joueurs, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il y a une base énorme de joueurs d’origine marocaine, qui jouent en Allemagne. La priorité est de rassembler les joueurs nés en 1995, susceptibles d’apporter de la fraîcheur à l’équipe des moins de 20 ans.&raquo a t-il conclu.