Audimat. Al Jazeera est la grande championne dans le paysage audiovisuel marocain.

Tr&egraves suivie par nos concitoyens, la cha&icircne qatarie Al Jazeera Sport attire de plus en plus d’annonceurs marocains, et fait d&eacutesormais de la concurrence aux cha&icircnes nationales sur le produit foot. En ce qui concerne la CAN, pour laquelle la cha&icircne aux gros moyens a le monopole des images jusqu’en 2015, les t&eacutel&eacutespectateurs ont pu voir des pubs de Maroc Telecom, de M&eacuteditel et d’autres annonceurs de chez nous, et en darija s’il vous pla&icirct. Des plages publicitaires qui ont &eacutet&eacute vendues au Maroc comme des petits pains. &ldquoLes &eacutequipes d’Al Jazeera se sont d&eacuteplac&eacutees au royaume avant la CAN, et en une semaine, elles ont tout vendu&rdquo, nous confie Moncef Belkhayat, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports. Et les r&eacutesultats ont vite suivi, puisque les matchs de la s&eacutelection nationale ont &eacutet&eacute regard&eacutes sur Al Jazeera par plus de 10 millions de personnes. Un engouement que l’ex-ministre des Sports explique par la qualit&eacute du contenu propos&eacute par la cha&icircne qatarie, dont les commentateurs sont devenus de v&eacuteritables stars au Maroc. Comment faire pour tenir t&ecircte &agrave ce g&eacuteant de la t&eacutel&eacute ? &ldquoIl faut tout simplement am&eacuteliorer le contenu de nos cha&icircnes. Cela passe par le commentaire des matchs mais aussi par les plateaux d’analyse des rencontres. Des prestations aujourd’hui tr&egraves m&eacutediocres&rdquo, souligne Moncef Belkhayat.