Les petites phrases qui rythment le football Marocain font souvent l&#39objet de d&eacuteformation, de propos sortis de leur contexte. L&#39international Marocain, Mehdi Benatia, en sait quelque chose, le d&eacutefenseur de l’AS Roma est furieux car quelques d&eacuteclarations qu’il a accord&eacutees &agrave nos confr&egraveres de &laquoTelquel&raquo ont justement &eacutet&eacute sorties de leur contexte pour, &agrave nouveau, alimenter ce d&eacutebat st&eacuterile et sans fin qui oppose les pros Locaux aux pros-MRE.

Pour Mehdi Benatia, qui nous a joint par t&eacutel&eacutephone, les choses sont claires &laquo Il n&#39y a que des Lions de l&#39Atlas, aucune diff&eacuterence entre les joueurs internationaux qui &eacutevoluent dans la Botola Pro et les autres qui jouent &agrave l&#39&eacutetranger. Nous sommes tous Marocains et nous voulons tous d&eacutefendre les couleurs de notre pays. Je suis furieux car certains de mes propos ont &eacutet&eacute d&eacuteform&eacutes, je tiens donc &agrave pr&eacuteciser les choses. Certes, je suis franc et directe mais je n’aime pas qu’on d&eacuteforme mes propos&raquo

Lions de l&#39Atlas : Malheureusement, ce d&eacutebat envahi nos discussions depuis plusieurs ann&eacutees !! Et vous, les joueurs, vous avez une grande part de responsabilit&eacute dans ce d&eacutebat, car certains pensent que leur place est acquise d&#39avance et sont donc adeptes du moindre effort, pour ne pas dire qu&#39ils viennent en touriste. D&#39un autre c&ocirct&eacute, nous avons des joueurs locaux qui feront le trajet &agrave pied pour venir d&eacutefendre les couleurs des Lions.

Mehdi Benatia: Tout &ccedila c&#39est exacte, je le r&eacutep&egravete pour que les choses soient bien claires. Tout r&eacuteside dans l&#39engagement et la motivation des joueurs, qu&#39ils soient de la botola ou d&#39ailleurs. Il faut donc arr&ecircter de pol&eacutemiquer avec des sujets qui nous devisent, surtout en ce moment avec les probl&egravemes qu&#39on connait.

Lions de l’Atlas: Vous auriez d&eacuteclar&eacute &agrave nos amis de Telquel &laquosi vous pensez gagner avec eux, je n’ai pas de probl&egraveme, je m’assois sur le banc avec plaisir. Oui, certains sont des joueurs de qualit&eacute, mais il y en a trop qui ne mordent pas dans le ballon &agrave l’entra&icircnement, on a parfois l’impression qu’ils sont juste contents d’&ecirctre l&agrave&raquo.

Mehdi Benatia: Il faut que je remette mes propos dans leur contexte, ce que je voulais dire c’est que les joueurs de la Botola ont d&eacutemontr&eacute qu&#39ils &eacutetaient capables de se transcender lors des grands rendez-vous, nous avons eu la preuve r&eacutecemment avec le Raja. Il faut donc que ceux qui sont convoqu&eacutes profitent de leur passage en s&eacutelection pour d&eacutemontrer leur engagement, leur motivation et leurs qualit&eacutes footballistiques. Il faut qu&#39ils cessent de nous voir comme une &eacutelite au dessus. Des joueurs comme Saidi ou Hafidi ont d&eacutemontr&eacute leur qualit&eacute, ils n&#39ont rien &agrave envier &agrave ceux qui &eacutevoluent &agrave l&#39&eacutetranger.

Lions de l&#39Atlas : Envier leur salaire, &agrave part &ccedila, je ne vois pas quoi d&#39autre…

Mehdi Benatia : Justement, il faut qu&#39ils cessent d&#39&ecirctre impressionn&eacutes par les grands noms qui jouent en Europe. Il faut qu&#39ils en finissent avec ce complexe et qu&#39ils abordent une convocation en &eacutequipe nationale comme le d&eacutebut d&#39un but &agrave atteindre et non une fin en soi. Nous faisons tous partie de l&#39&eacutelite de notre football, nous devons tous avoir cette ambition d’&ecirctre parmi les onze, apr&egraves, c’est le terrain qui juge&hellip

Lions de l&#39Atlas : Il faut admettre, Mehdi, que certains joueurs qui &eacutevoluent en Europe viennent en touriste. Nous n’avons pas l’impression qu’ils m&eacuteritent leur place dans le top 11 des Lions. Un grand nom ne suffit pas en s&eacutelection.

Mehdi Benatia : Exactement, certains joueurs d&#39Europe ne se donnent pas &agrave fond lorsqu&#39ils sont en stage avec la s&eacutelection, surtout s&#39ils ne sont pas s&ucircrs d&#39&ecirctre titulaires, c&#39est quelque chose d’intol&eacuterable &agrave ce niveau. Il m&#39arrive de secouer ceux qui trainent des pieds pendant les entrainements. Moi personnellement, je ne viens pas en s&eacutelection pour gagner ma place, je me mets &agrave la disposition de mon pays, le Maroc. C&#39est en club que je me bats pour d&eacutefendre ma place de titulaire car c&#39est avec le club que je gagne ma vie. En s&eacutelection, je suis au service du collectif et de mon pays, cela ne me pose aucun probl&egraveme de rester sur le banc si le s&eacutelectionneur estime qu&#39il n&#39a pas besoin de moi ou qu&#39il a meilleur que moi dans son effectif. Le plus important en s&eacutelection c&#39est la victoire de l’&eacutequipe nationale car nous repr&eacutesentons tous un m&ecircme pays. C&#39est donc l&#39int&eacuter&ecirct collectif qui prime. Maintenant c&#39est aux joueurs convoqu&eacutes (tous les joueurs) de montrer au s&eacutelectionneur qu&#39ils sont non seulement tr&egraves contents d&#39&ecirctre l&agrave mais AUSSI et SURTOUT qu&#39ils en veulent et qu’ils veulent jouer… Il faut donc du s&eacuterieux et de la d&eacutetermination.

R&eacutedaction LDA