Le 11 décembre, le Raja de Casablanca et Auckland City font leur entrée en lice en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013. Marocains et Néo-zélandais vont tout faire pour s’imposer et prolonger l’aventure. Un succés leur permettrait d’engranger de la confiance et de mettre fin à une série de mauvais résultats, que ce soit dans leurs championnats respectifs ou en Coupe du Monde des Clubs.

L’affiche
Raja de Casablanca – Auckland City, stade d’Agadir, mercredi 11 décembre, 19h30 (heure locale)

Renouer avec la victoire aprés un mois rempli de faux pas, c’est la premiére mission du Raja dans un tournoi qu’il disputera sur ses terres. Le champion duMarocen titreaura à c&oeligur de soigner un orgueil blessé par les récentes défaites en Botola, à l’origine du départ de leur entraîneur Mohamed Fakhir. Rester dans la compétition apporterait un nouveau souffle non seulement à ce club qui participe pour la deuxiéme fois à la Coupe du Monde des Clubs, mais aussi à un pays qui espére se montrer sous son meilleur jour dans une compétition internationale.

Pour Auckland City, l’objectif n’est pas différent. En tête du championnat deNouvelle-Zélande,Cityarrive auMarocavec l’espoir d’effacer ses trois échecs en Coupe du Monde des Clubs en 2006, 2011 et 2012 et, pourquoi pas, de rééditer la série de deux succés réalisée aux émirats Arabe Unis en 2009. Briller devant un public de connaisseurs constitue l’une des principales motivations du groupe de Ram&oacuten Tribulietx. L’entraîneur espagnol devra cependant trouver une nouvelle formule pour compenser la perte récente de joueurs emblématiques comme Albert Riera et Manel Exposito.

La stat
2-Auckland City et le Raja de Casablanca totalisent six participations en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, mais seulement deux victoires en dix matches. Ces deux succés remontent à l’édition 2009. &Agrave l’époque, le club néo-zélandais avait créé la surprise en se hissant à la cinquiéme place. En 2000, les Marocains avaient perdu leurs trois matches.

Entendu…
« Auckland City compte plusieurs participations et a obtenu de bons résultats. Nous ferons tout pour gagner. Tout autre résultat qu’une victoire serait une grande déception pour le peuple marocain, qui en a assez des défaites. Nous voulons vraiment franchir ce premier obstacle. »-Mohamed Oulhaj, défenseur du Raja de Casablanca

« Nous allons jouer dans un pays fou de football. L’atmosphére y sera incroyable et il va falloir évoluer à notre meilleur niveau. Le Raja compte parmi les clubs les plus importants de l’histoire du football africain, comme en témoignent ses nombreux titres de champion. Nous devons profiter de cette expérience, être compétitifs et bien jouer. » –Ram&oacuten Tribulietx, entraîneur d’Auckland City

FIFA.COM