En conférence de presse, ce mercredi, Vahid Halilhodzic est revenu sur ses choix de ne pas convoquer des joueurs comme Amine Harit, Younes Belhanda et surtout Hamdallah, qu’il trouve narcissique.Ci dessous la vidéo de la conférence de presse complète….C’est dans une avalanche de critiques et coups de gueule que s’est lancé l’entraîneur Vahid Halilhodzic, lors de la conférence de presse organisée ce mercredi en préparation du match contre le Mauritanie.

Pour rappel, la sélection marocaine affronte ce vendredi celle de la Mauritanie pour le compte de la première journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique 2021, prévue au Cameroun. Interrogé au sujet de l’absence de quelques joueurs de sa liste, le technicien franco-bosniaque ne s’est pas retenu, et a livré ses quatre vérités.

Pour Vahid Halilhodzic, Amine Harit n’a pas su donner la valeur ajoutée attendue de lui avec les Lions de l’Atlas, ses prestations avec son club étant bien meilleures. Selon lui, le joueur doit fournir plus d’efforts, notamment en matière de sérieux et de travail en groupe.

En tout cas, l’éloignement de Harit est un signal fort envoyé à tous les joueurs pour donner le meilleur d’eux-mêmes, aucun traitement de faveur ne sera fait semble-t-il. Au sujet de Youness Belhanda, Vahid a expliqué qu’aucun joueur n’était important pour l’équipe nationale, et qu’il fallait mériter sa place.

Mais c’est au moment où les journalistes ont abordé le cas Abderrazak Hamdallah que le coach s’est mis dans tous ces états. Le technicien n’a pas compris l’entêtement des journalistes à toujours voir le côté négatif des choses et de se focaliser sur les absents au lieu parler des joueurs convoqués. Avant de préciser que l’attaquant était un joueur qui manque de sérieux, narcissique et qu’il posait problème dans le groupe. A la fin, Halilhodzic a tenu à féliciter des joueurs comme Ziyech, Hakimi, Saiss, Mezraoui ou encore Dirar.