À force de vouloir jouer avec le feu, on finit par se brûler. Les multiples reports de l’assemblée générale de la FRMF ont interpelé la Fédération internationale de football (FIFA) qui a saisi mardi par courrier Ali Fassi Fihri, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) lui demandant de reporter l’AGO jusqu’à la fin de la Coupe du monde des clubs qu’abritera le Maroc du 11 au 21 décembre prochain et surtout de lui établir un rapport sur les péripéties qui ont suivi les préparatifs à l’AGO, reportée à plusieurs reprises.

La FIFA se mêle de l’affaire de l’assemblée générale de la Fédération royale marocaine de football reportée depuis le 19 juillet à plusieurs reprises pour diverses raisons. Dans un courrier adressé au président de la FRMF, Ali Fassi Fihri, la FIFA aurait demandé à ce dernier de lui établir d’ici vendredi un rapport détaillé sur l’ensemble des péripéties du feuilleton de l’AGO depuis le 19 juillet, date du premier report, jusqu’à maintenant.

La FIFA a également rappelé au président de la FRMF les articles 13 et 17 de la FIFA qui interdisent à qui que ce soit l’ingérence dans les affaires des fédérations. En effet, l’article 13 intitulé «Obligations des membres» stipule dans l’alinéa 1g que les membres doivent «diriger leurs affaires en toute indépendance et veiller à ce qu’aucun tiers ne s’immisce dans leurs affaires». La violation de cette mesure d’indépendance est sanctionnée par la FIFA qui précise dans l’alinéa 3 dudit article que «la violation de l’alinéa 1g entraîne également des sanctions, même si l’ingérence du tiers n’est pas imputable au membre concerné». En outre, l’article 17 des statuts de la FIFA intitulé «Indépendance des membres et de leurs organes» stipule que :

1. Chaque membre doit diriger ses affaires en toute indépendance sans l’ingérence d’aucun tiers.

2. Les organes des membres ne peuvent être désignés que par voie d’élection ou de nomination interne. Les statuts des membres doivent prévoir un système leur assurant une indépendance totale lorsqu’ils procèdent aux élections et nominations.

3. La FIFA ne reconnaît pas les organes d’un membre n’ayant pas été élus ou nommé conformément aux dispositions de l’al. 2. Cela vaut également pour les organes élus ou nommés uniquement à titre intérimaire.

4. La FIFA ne reconnaît pas les décisions d’instances n’ayant pas été élues ou nommées conformément aux dispositions de l’al. 2. 
Ce courrier de la FIFA au président sortant Ali Fassi Fihri est un véritable avertissement et une mise en garde contre toute tentative d’ingérence dans les affaires de la FRMF. C’est la première fois que la FIFA se mêle de ce dossier. L’instance footballistique internationale a demandé à la FRMF de reporter son assemblée générale prévue le 10 novembre jusqu’à la fin de la Coupe du monde des clubs 2013 prévue du 11 au 21 décembre dans les villes de Marrakech et Agadir. Histoire de s’assurer qu’aucun tiers ne s’immisce dans ses affaires.