En grande forme avec Schalke, Amine Harit a pourtant été écarté pour les deux prochains matchs des Lions de l’Atlas. Ces derniers ont entamé leur concentration en prévision des deux premiers matchs des éliminatoires de la CAN-2021.

Invité ce weekend du Canal Football Club (CFC), Amin Harit est revenu sur sa non-convocation. “J’ai appelé le sélectionneur le soir même pour avoir des explicationsIl m’a juste dit qu’il y avait des choses qu’il n’avait pas appréciées venant de mon club et moi-même. J’avais quelques douleurs, et il disait qu’il n’avait pas apprécié mes prestations. Ça, encore, je peux le comprendre et je l’accepte.”

Harit et son engagement relatif avec les Lions

Ainsi, le sélectionneur national, reprocherait à Amine Harit son manque d’engagement et d’implication avec la sélection nationale. C’est vrai que le milieu de terrain de Schalke donne l’impression d’évoluer à 50% avec les Lions alors qu’il s’arrache en club.

Visiblement, Vahid Halilhodzic n’a pas du tout apprécié l’influence et l’ingérence de Schalke 04. Lors du rassemblement d’octobre, le Club de Gelsenkirchen aurait demandé à Harit de lever le pied pour éviter les blessures.

Titularisé contre la Libye à Oujda, Amine Harit avait rendu une piètre copie pour son retour dans la tanière. Le numéro 10 des Lions de l’Atlas a été transparent dans cette rencontre qui s’était soldée par un match nul. Dans ce match amical, Harit a passé la première demi-heure à courir derrière le ballon sans peser sur la défense adverse. À la 29è, il offre une belle passe en profondeur mal exploitée par Youssef En-Nesyri. Quelques minutes après, il perce la défense pour délivrer un centre à Oussama Idrissi qui manque son contrôle. Et puis plus rien ! Hormis quelques passes pour faire circuler le ballon jusqu’à son remplacement par El Kaddouri à l’heure de jeu.

« Peut-être que je ne suis pas assez bon et qu’il faut que je travaille plus pour gagner ma place dans ce groupe.  » précise Harit avant d’ajouter : « Mais bien sûr que j’ai envie d’être en sélection. »

Certaines attitudes sur le terrain doivent être absolument gommées pour tirer tout le groupe vers la même direction. L’engagement est l’un des socles des valeurs. Vahid a raison d’envoyer un signal pour rappeler qu’avoir le privilège d’être Lion impose des devoirs et des obligations.
L’ensemble des Lions doivent prendre conscience du niveau d’exigence nécessaire et de l’engagement à mettre pour pouvoir progresser ensemble.