Taoussi va t-il garder le même groupe ?

En accueillant l’Afrique du Sud le 11 Octobre prochain en match amical prévu dans le cadre de la préparation des Lions de l’atlas pour la CAN 2015, le sélectionneur national, Rachid Taoussi sera tenu de s'imposer dans cette rencontre pour croire encore à ses chances de rester à la tête de la sélection nationale du Maroc.

Incapable de rassurer les supporters, Taoussi, dont le contrat avec la FRMF arrive à échéance fin septembre 2013, n’a pas intérêt à laisser filer la victoire et n'a pas non plus le droit à l'erreur face aux Sud-Africains, à l’origine de son élimination précoce de la phase finale de la CAN 2013 !
Cela va sans dire que Rachid entend bien arracher la victoire qui lui permettrait éventuellement de garder son poste de sélectionneur, mais pour parvenir à ses fins, il doit absolument préserver le jeu et la cohésion retrouvés avec le groupe qu’il a mené face à la Côte d’Ivoire. Cette victoire sera tout aussi indispensable pour augmenter le capitale confiance d'une jeune génération de Lions qui se bonifie au fil des matchs. "On va garder ce groupe pour les prochaines échéances et surtout pour la CAN 2015 que le Royaume va organiser" a t-il dit à l'issue du partage à Abidjan.

Ce n’est donc vraiment pas le moment opportun pour ouvrir la porte de la sélection à des joueurs indociles qui préparent leur retour en sélection en vue de la CAN 2015. Car il est question d’un retour éventuel de Chamakh et de Taarabt, heureux d’avoir retrouvé du temps de jeu dans leurs clubs respectifs, comme le rapporte la presse locale.

Etrangement, ces deux figures du football Marocain ont refusé tout entretien avec le sélectionneur actuel depuis sa nomination, jusqu’à notre dernière interview avec Adel Taarabt dans laquelle le joueur nous avait confié sa volonté de rétablir le contact avec Taoussi afin de précipiter son retour en sélection. Quant à l’ancien Gunner, il refuse toujours de répondre aux messages du sélectionneur.

Nul besoin d'insister sur l'importance de préserver la stabilité, tant au niveau des joueurs qu'au niveau du staff. La présence de telles icones au sein de l'effectif pourrait à nouveau ébranler le peu d’équilibre retrouvé qui nous a laissé entrevoir les signes d’une belle équipe en devenir.