Zakaria Bakkali a déjoué l'ultimatum imposé par Marc Wilmots en se donnant du temps, jusqu'au prochain match des Diables le 11 octobre, avant de prendre sa décision finale. La blessure (diplomatique) a eu raison de l'ambition du technicien Belge qui souhaitait sceller le sort du jeune Belgo-Marocain avant que son coeur ne penche pour le Maroc.


En effet, le jeune attaquant de 17 ans ne sera pas sur la feuille de match de Wilmots face à l'Ecosse. Bakkali est resté aux soins et s'est entraîné avec le kiné de l'équipe nationale Belge. Résigné,  Marc Wilmots a finalement annoncé que le jeune prodige du PSV Eindhoven ne serait pas de la partie ce vendredi. "On ne va pas prendre de risques inutiles" a t-il déclaré…

De son côté, Philippe Collin, président de la commission technique de l’Union Belge est quant à lui convaincu que le Belgo-Marocain vendra son âme au Diable "Bakkali décidera au moment où on l'alignera. Il est clair que Bakkali vient aux entraînements de l'équipe nationale. Son choix semble donc se diriger vers la Belgique. Mais ce ne sera terminé qu'à partir du moment où il aura foulé la pelouse avec le maillot de l'équipe nationale dans un match officiel de l'équipe A. On sent que c'est positif", a-t-il expliqué. On a envie de rappeler à Mr Collin que Chadli était lui venu à l'entrainement des Lions de l'Atlas avant de choisir la Belgique. Il avait testé l'ambiance selon ses dires, peut être que Zakaria fait la même chose, il teste l'ambiance avec les Diables, il a l'air de s'éclater (photo)…