L'équipe marocaine des juniors (-20 ans) de football aspire à atteindre les demi-finales du tournoi de football de la 7ème édition des Jeux de la Francophonie (7-15 septembre à Nice en France), a affirmé l'entraîneur des Lionceaux de l'Atlas, Hassan Benabicha.

"J'espère que cet objectif difficile sera atteint malgré l'absence de joueurs clés ayant contribué à la victoire aux derniers jeux méditerranéens de Mersin (Turquie) en juin dernier en raison de blessures lors du dernier stage de préparation à l'instar de Badr Benoun (Raja Casablanca), Mohamed El Jaaouani et Mohamed Cheikhi (AS FAR), Reda Enoualy (Académie Mohammed VI) ou que les Jeux ne coïncident pas avec une date FIFA et donc les clubs n'auront pas l'obligation de libérer leurs joueurs à l'image de Adam Ennafati du LOSC Lille (France) et Hicham Khaloua d'Alméria (Espagne)" a souligné Benabicha dans un entretien accordé à la MAP dimanche avant le départ de la sélection marocaine pour Nice (sud-est de la France).
"Les joueurs, animés d'une forte détermination et d'un bon moral, croient dur comme fer à une autre consécration", a-t-il noté.
S'agissant des adversaires de la sélection nationale au 1er tour de ces jeux: Le Cameroun, le Tchad et le Burkina Faso, Benabicha a déclaré ne pas avoir d'information sur ces équipes, mais il a relevé que les Lionceaux sont "fin prêts" à relever un autre défi et feront l'essentiel pour se qualifier au dernier carré.
L'équipe nationale s'est préparée à cette compétition en effectuant plusieurs stages de concentration ponctués par des matchs amicaux face à des clubs du championnat national, a-t-il rappelé, indiquant qu'un dernier match amical opposera la sélection nationale au Rwanda lundi à Nice.
Ce programme de préparation a permis de trouver une certaine homogénéité entre les joueurs et de parfaire les automatismes pour mettre en place un schéma tactique adéquat, a-t-il expliqué, notant qu"au-delà du résultat, ce qui importe c'est de trouver une cohésion et une homogénéité du groupe".
Les deux rencontres de la sélection marocaine des joueurs locaux face au Ydad Casablanca et à l'US Touarga remportées par les nationaux (1-0, 2-1) ont permis de tester la "disponibilité" des joueurs, a-t-il relevé, précisant que les joueurs retenus pour prendre part à la compétition aussi bien ceux évoluant au Maroc qu'à l'étranger apporteront un plus à l'équipe en raison de leur "bon niveau".
Ces joueurs pourront à l'avenir alimenter les sélections juniors et séniors en prévision des prochaines échéances, a-t-il estimé, exprimant au passage sa satisfaction quant au "bon climat" qui règne au sein du groupe.
Au 1er tour du tournoi, qui connait la participation de 16 équipes, la sélection nationale jouera face au Cameroun (6 septembre), Tchad (8 septembre) et Burkina Faso (10 septembre).
Le groupe A comprend la Côte d'ivoire, le Cap-Vert, la RD Congo et le Niger alors que le groupe B se compose du Gabon, du Sénégal, de Haïti et du Liban. La poule D regroupe la France, le Canada, le Congo, tenant du titre, et le Rwanda.
Les vainqueurs des 4 groupes seront qualifiés pour les demi-finales le 13 septembre. Le match de classement et la finale seront disputés le 15 septembre.
Cette 7ème édition rassemble 57 Etats et gouvernements sur les 77 membres de la Francophonie. Elle proposera 7 compétitions sportives (athlétisme, basket-ball dames, football hommes, handisport athlétisme, judo, luttes: lutte africaine et lutte libre, tennis de table et cyclisme sur route et 7 concours culturels.
Organisés tous les quatre ans, dans l'année post-olympique, les Jeux de la Francophonie invitent, sous la bannière de l'amitié, la jeunesse de l'espace francophone à se rencontrer au travers d'épreuves sportives et de concours culturels.
La première édition des Jeux de la Francophonie a vu le jour le 8 juillet 1989 à Casablanca. Les Lionceaux de l'Atlas comptent à leur actif une médaille d'or remportée sous la houlette de Mustapha Madih aux Jeux de la Francophonie de 2001 au Canada.