Pour sa première utilisation au Maroc dans une compétition nationale, l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) fait déjà polémique. Badou Zaki, éliminé samedi des demi-finales de la Coupe du Trône face au Tihad Athletic Sport parle d’injustice.
Hier, la VAR a été utilisée pour la première fois dans une compétition nationale au Maroc, lors de la demi-finale de la Coupe du Trône entre le Difaâ El Hassani d’El Jadida et le Tihad Athletic Sport. Ce dernier a réussi à décrocher son billet pour la finale grâce à un penalty accordé après consultation de la VAR. Mais avant le penalty, l’arbitre du match, Samir Kazaz, a eu recours à la technologie à la 73è minute de jeu pour confirmer l’expulsion de Mustapha Chichane (DHJ). Un carton rouge direct que Badou Zaki juge “sévère” et “injuste”. La vidéo ci dessous  de sa déclaration

“La VAR est censée réduire les débats mais malheureusement elle a été utilisée contre nous. L’expulsion de Chichane a changé le déroulement du match. J’ai bien vu l’action, il ne méritait pas le carton rouge, il aurait dû prendre un jaune”, a-t-il lâché.