Percutant balle au pied, solide dans les duels et mentalité irréprochable. Voilà le futur chouchou des supporters des Mauves. Car s’il arrive à percer comme ses « potes » Dennis Praet et Massimo Bruno l’ont fait avant lui, Nabil Jaadi est promis à un bel avenir du coté d’Anderlecht.

Titulaire indiscutable chez les Espoirs qui ont fait fureur l’année passée en remportant le prestigieux tournoi de jeunes de Viareggio en Italie, o&ugrave il avait tapé dans l’oeil de l’AC Milan, c’est tout naturellement qu’il a fait le grand saut en équipe fanion. « J’ai appris au mois d’avril que je pourrais faire la préparation avec le noyau A et je suis évidemment ravi. A l’époque, le staff m’avait dit de me tenir prêt. Je dois reconnaître que tout a été très vite pour moi car je pensais vraiment intégré le noyau A à l’hiver prochain. Je suis content d’avoir six mois d’avance sur monn programme », a-t-il confié à sudPresse. Vendredi soir, Jaadi a inscrit un but lors de la victoire d’Anderlecht à Roulers (1-2). Samedi, il s’est à nouveau illustré contre Knokke sans pour autant marquer (0-6). « J’ai le sentiment d’avoir beaucoup progressé depuis que j’ai débarqué à Neerpede, il y a un an et demi. Mais j’ai encore du pain sur la planche. J’ai envie de grandir ici, j’ai envie de travailler dur pour aller le plus loin possible ». Quand on lui demande à quel joueur (célébre) on pourrait le comparer, il répond timidement: « Cristiano Ronaldo. Parce que j’aime partir de loin, accélérer et éliminer un joueur. Mais &ccedila s’arrête là ». Il a récemment été élu meilleur joueur de l’Aegon Cup à Amsterdam, un tournoi de jeunes très huppé. Tout comme Dennis Praet avant lui. Va-t-il connaître la même trajectoire que le n&deg10 anderlechtois?