Percutant balle au pied, solide dans les duels et mentalité irréprochable. Voilà le futur chouchou des supporters des Mauves. Car s'il arrive à percer comme ses "potes" Dennis Praet et Massimo Bruno l'ont fait avant lui, Nabil Jaadi est promis à un bel avenir du côté d'Anderlecht.

Titulaire indiscutable chez les Espoirs qui ont fait fureur l'année passée en remportant le prestigieux tournoi de jeunes de Viareggio en Italie, où il avait tapé dans l'oeil de l'AC Milan, c'est tout naturellement qu'il a fait le grand saut en équipe fanion. "J'ai appris au mois d'avril que je pourrais faire la préparation avec le noyau A et je suis évidemment ravi. A l'époque, le staff m'avait dit de me tenir prêt. Je dois reconnaître que tout a été très vite pour moi car je pensais vraiment intégré le noyau A à l'hiver prochain. Je suis content d'avoir six mois d'avance sur monn programme", a-t-il confié à sudPresse.
Vendredi soir, Jaadi a inscrit un but lors de la victoire d'Anderlecht à Roulers (1-2). Samedi, il s'est à nouveau illustré contre Knokke sans pour autant marquer (0-6). "J'ai le sentiment d'avoir beaucoup progressé depuis que j'ai débarqué à Neerpede, il y a un an et demi. Mais j'ai encore du pain sur la planche. J'ai envie de grandir ici, j'ai envie de travailler dur pour aller le plus loin possible". Quand on lui demande à quel joueur (célèbre) on pourrait le comparer, il répond timidement: "Cristiano Ronaldo. Parce que j'aime partir de loin, accélérer et éliminer un joueur. Mais ça s'arrête là".
Il a récemment été élu meilleur joueur de l'Aegon Cup à Amsterdam, un tournoi de jeunes très huppé. Tout comme Dennis Praet avant lui. Va-t-il connaître la même trajectoire que le n°10 anderlechtois?