Il y a des joueurs Marocains qui savent ce que travail et persévérance veulent dire et Aatif Chahechouhe en fait partie. Le joueur, formé à l'AS Nancy Lorraine, n'a pas ménagé ses efforts afin de pouvoir évoluer au plus haut niveau. Après être passé par la Bulgarie, il évolue aujourd'hui au sein du club Turque, Sivasspor. Nous avons contacté le joueur et nous lui avons posé des questions auxquelles il a bien voulu répondre avec cette franchise qui le caractérise. Entretien:

Lionsdelatlas: Peux-tu te présenter à nos lecteurs qui ne te connaîtrais pas?

Chahechouhe: J'ai 27ans (ndlr il les aura le 2 Juillet) Formé en France à l'AS Nancy Lorraine, j'ai pas mal galéré en France où je n'ai pas vraiment eu ma chance. Par la suite, je suis parti en Bulgarie pendant 6 mois et depuis 1 an, j'évolue dans le championnat Turque où tout se passe bien pour moi hamdoullah.

 

Lionsdelatlas: Nous savons que tu as été formé à Nancy, pourquoi ça n'a pas marché?

Chahechouhe: Si vous voulez, Nancy m'a donné une chance mais franchement ça n'était pas dans de bonnes conditions. Pablo Correa a été correcte avec moi, j'ai pu travailler avec le groupe. Par contre Fernandez ne m'a pas respecté du tout. Quant à savoir pourquoi? Je me pose toujours la question. Pourtant j'ai tout fait pour prouver que je méritais d'avoir une réelle chance. Pour Fernandez et le président Nancéen je n'étais pas un joueur de Ligue 1, ils me l'ont clairement fait comprendre.

 

Lionsdelatlas: La Ligue 1 ne t'a pas souris alors que d'autres championnats comme le Turque t'ont réussi, qu'est ce qui explique cela ?

Chahechouhe: Moi je n'ai pas changé je suis le même, sauf que là je joue et qu'on me fait confiance. Il faut dire qu'on nous met dans les meilleures conditions et n'importe quel joueur dans de bonnes conditions peut réussir.

 

Lionsdelatlas: Tu as dit récemment que la Ligue 1 ne t’attirait plus. Pourquoi ?

Chahechouhe: Non ce n'est pas ce que j'ai dit, je voulais surtout dire que les dirigeants Nancéiens m'ont fait énormément de mal. J'ai donc dis que peut être la Ligue 1 n'est pas faite pour moi. Mais ça reste un championnat intéressant. A Nancy on m'a vite catalogué et donné l'étiquette de joueur de CFA, ça m'a beaucoup fait de mal, mais grâce à Dieu j'ai pu compter sur certaines personnes. Les autres Marocains du groupe m'ont beaucoup aidé et Monsieur Rachid Matar m'a beaucoup soutenu parce que j'ai vécu cette période comme une grande injustice.

 

Lionsdelatlas: On a appris que certains clubs Anglais te suivraient avec attention et que ton profil les intéresserait. Peux-tu nous en dire plus ?

Chaechouhe: Personnellement, je n'ai aucun contact avec aucun club Anglais.

 

Lionsdelatlas: As-tu des contacts en cette période de Mercato?

Chahechouhe: Pour le moment je n'ai aucun contact concret et pour le moment j'ai surtout prolongé avec Sivasspor jusqu'en 2016.

 

Lionsdelatlas: De ton côté, aurais-tu envie de changer d'air ?

Chahechouhe: Je n'ai pas pour objectif de partir surtout que nous avons un nouveau coach en la personne de Roberto Carlos. Travailler sous les ordres d'un tel monsieur donne envie. Maintenant si une belle opportunité s'offre à moi, pourquoi pas ?

 

Lionsdelatlas: En Turquie, il y a d'autres Marocains qui évoluent en Super Lig, as-tu des contacts avec eux ?

Chahechouhe: Non je ne les côtoie que durant les matchs mis à part Basser que je connais depuis notre époque à l'AS Nancy.

 

« En équipe nationale il manque de vrais leaders »

 

Lionsdelatlas: Coté équipe Nationale, as-tu eu déjà eu des contacts avec la Fédération ou avec le staff des Lions?

Chahechouhe: Non, je n'en ai eu aucun contact avec qui que ce soit.

 

Lionsdelatlas: Au vu de ta réussite actuelle, es-tu surpris de n'avoir jamais eu de sélection ou de marque d'attention de la part du sélectionneur?

Chahechouhe: Disons que ça m'a touché de ne pas avoir de marque d'attention et d'intérêt de la part de l'équipe nationale. Je bosse dur comme tous les autres et je produis des choses pas mal. L'équipe nationale est en moi même si je n'y ai encore jamais joué. J'ai vraiment envie d'y parvenir, donc je dois faire d'avantage pour prouver que je le mérite et Allah fera le reste inchallah.

 

Lionsdelatlas: serais tu prêt à rejoindre la sélection même en tant que simple remplacent?

Chahechouhe: Moi même si tu m'appelle et que tu me dis viens juste faire le sparring-partner, je cours (rire). Tu sais, j'ai pas mal galéré donc je ne fais pas de chichis, moi être le 3 éme ou le 4 éme choix du coach, ça ne me dérange pas, il en faut aussi. Donc je suis prêt à venir en rampant si on m'appelle.

 

Lionsdelatlas: Vu de l'exterieur, qu'est ce qui, selon toi, fait défaut à cette équipe des Lions de l'Atlas pour qu'elle obtienne des résultats?

Chahechouhe: Il manque déjà de vrais leaders, des personnes qui savent remotiver le groupe, qui savent montrer l'exemple. Il faut aussi que sur le terrain on ne se pose pas de questions, il faut tout donner jusqu'à la dernière seconde. Il faut qu'ils prennent conscience de tout leur potentiel et qu'ils l'exploitent!

 

Lionsdelatlas: On a souvent entendu parler de pas mal de mauvaises choses autour de l'équipe nationale, de la mauvaise ambiance supposée, de clans, ou encore de personnes mal intentionnées qui gravitent autour d'elle. Tout cela te fait il "peur"?

Chaechouhe: Non ça ne me fait absolument pas peur, je suis prêt à tout faire et affronter tout le monde. Une fois sélectionné, je ferais mon devoir et de la meilleure façon possible, que je joue ou non. Si j'ai cette chance d'être un jour sélectionné, je donnerai tout pour la sélection parce qu'être sélectionné est un privilège, pas un dû.

 

Lionsdelatlas: Maintenant que le Maroc est éliminé de la course au Mondial Brésilien, une énième fois j'allais dire, la prochaine échéance qui attend les Lions est la CAN 2015 qui aura lieu chez nous. Selon toi, avons-nous les armes pour remporter ce trophée ?

Chahechouhe: Sincèrement oui, Mais pour cela, les supporters doivent être au rendez-vous. Ils doivent revenir dans les stades. Et les joueurs doivent faire leur boulot  sur le terrain. Il reste 1 an et demi pour bien se préparer. D'ici là, on doit trouver des leaders, les joueurs doivent se révéler et prendre leurs responsabilités.

 

Lionsdelatlas: Le point positif du staff actuel c'est qu'il n'a pas peur de changer et de laisser de côté certains joueurs qu'on croyait pourtant inamovibles. Ils savent renouveler l'effectif (parfois trop!) pense tu que tu puisses avoir ta chance grâce à cela?

Chahechouhe: C'est vrai que c'est un point positif pour moi. Aujourd'hui ils peuvent donner une chance à tous les joueurs qui jouent régulièrement en club. Donc je reste confiant pour l'avenir et à moi de faire le boulot pour leur montrer ce dont je suis capable. Chacun à sa chance.

 

Lionsdelatlas: Le secteur offensif est un secteur relativement peu en réussite, nos attaquants et avants-centres peinent tous à marquer en terre africaine. Pourquoi selon toi n'arrivent-ils pas à reproduire ce qu'ils arrivent (parfois) à faire en Club?

Chahechouhe: Je pense que jouer en Tanzanie ou en Gambie ce n'est pas jouer contre Besiktas ou Le Barça. Nous, les Marocains, sommes des joueurs techniciens. On apprécie le jeu technique, les Africains sont plus des guerriers, c'est dur de jouer sur des terrains à la limite du praticable avec des grosses chaleurs, ça nous porte préjudice pour acquérir de l'expérience. Sinon les exigences en club et en sélection ne sont pas tout à fait les mêmes. En sélection, il faut être performant à chaque match, alors qu'en club on peut passer au travers d'un ou deux matchs, on jouera forcément par la suite. En sélection on pardonne plus difficilement l'erreur.

 

Lionsdelatlas: Si tu pouvais faire passer un message aux membres du staff ou de la fédération que leur dirais-tu ?

Chahechouhe: Mon téléphone est branché H24 (Rires) je leur dirais que j'attends inchallah que le sélectionneur m'appelle. Si tel est le cas je me donnerai à fond je donnerai tout si j'ai cette honneur. Mais si on ne m'appelle pas je ne leur en voudrais pas et je resterais le premier supporter de l'équipe national et cela quoi qu'il arrive.

 

Lionsdelatlas: Un dernier mot pour nos lecteurs?

Chahechouhe: Un grand Salam à vos lecteurs et surtout un grand merci à vous l'équipe LDA parce que grâce à vous les joueurs comme moi sont mis en lumière, sans cela, nos compatriotes et même la FRMF ne saurait peut-être pas qui nous sommes. Je voudrais dire aussi que je suis un marocain et fier de l'être. J'espère un jour honorer ma première sélection inchallah.

 

Copyright.Lionsdelatlas.net