La CIV aura l'honneur de faire partie des deux pays Africains qui partiront à Tahiti pour participer au Mondial Beach Soccer. Les Eléphants ont obtenu leur qualification ce samedi aux dépends des Lions de l’Atlas, incapables de rivaliser physiquement avec des Ivoiriens victorieux sur le score de 5 buts à 4 de cette première demi-finale de la CAN 2013.

Pourtant, tout avait bien commencé pour Mustapha El Haddaoui et les siens, premiers à marquer dans cette rencontre, ils mèneront rapidement 2-1 avant de se faire rejoindre suite à une faute tactique du sélectionneur Marocain. En effet, ce dernier a procédé à un changement alors que le ballon était dans les mais du gardien adverse, passeur décisive sur le but égalisateur, ce fut le tournant du match. Le jeu stéréotypé de la sélection marocaine a facilité la tache des Ivoiriens qui se sont contenté de contrôler à distance une sélection Marocain moins à l’aise comme face au Ghana et Madagascar.

Le Capitaine, Nassim El Haddaoui, et sa bande de copains n’ont pas réussi à composter leur ticket pour la coupe du monde, pourtant toutes les conditions étaient favorables à domicile pour devenir Mondialiste. Malheureusement, comme les autres Lions, les Lions Beach Soccer ont déçu devant leur public, venu en masse pour les soutenir. 2 défaites face aux ténors de la discipline en Afrique que sont le Sénégal et la CIV, avec deux victoires de prestige face au Ghana et l’équipe Malgache. Tel est le bilan d’El Haddaoui père qui a bénéficié de tous moyens nécessaires de la part de la FRMF pour qualifier le Maroc au Mondial 2013 du Beach Soccer.

A quand la transparence dans la gestion de cette équipe nationale tenue de main de fer depuis plusieurs années par Mustapha El Haddaoui. En cas d’échec, la tradition Marocaine est de réclamer la tête du sélectionneur. Alors, c’est pour quand le changement ?