Selon quelques sites footballistiques français et anglais, un possible retour de Chamakh à Bordeaux, son club formateur, dont la carrière vacille en Angleterre, n'a pas encore pris contact avec le président des Girondins, Jean-Louis Triaud.

«Pour moi, on peut parler d’appel du pied lorsque le joueur ou son agent décroche son téléphone et m’appelle. Pour l’instant, ça ne s’est pas produit», assure le patron bordelais, mercredi dans Sud-Ouest.