La sphère politique marocaine connait ses derniers jours sa plus importante crise depuis l’élection d’Abdelillah Benkirane à la tête du gouvernement marocain. En effet, le parti d’Al Istiklal, vient d’annoncer via son secrétaire général Hamid Chabat, le retrait de son parti de la coalition gouvernementale. 

Le parti conservateur, deuxième force politique du pays possède 60 des 395 sièges du parlement marocain. Au vu de l’importance de cette formation, Abdelillah Benkirane est obligé de trouver de nouveaux alliés pour combler le départ d’Al Istiklal du gouvernement.

Au cas où le PJD parvenait à trouver un allié, le premier ministre serait dans l’obligation de procéder à un remaniement gouvernemental. Dans le cas contraire, des élections législatives anticipées devraient avoir lieu dans les prochains mois.

Mohamed Ouzzine, actuel ministre des sports fait parti du Mouvement Populaire. Ce dernier est membre de la coalition gouvernementale. Au cas où, le premier ministre parvenait à trouver d’autres alliés pour constituer une majorité, il serait très peu probable que Mohamed Ouzzine abandonne son portefeuille de la jeunesse et des sports. En revanche, si des élections anticipées devaient avoir lieu, le maintien ou le départ de Mohamed Ouzzine dépendra des résultats de son parti aux prochaines échéances électorales.