Auteur d'une saison remarquable avec le SCO Angers en ligue 2, ElHarbi El Jadeyaoui a bien voulu se confier notre rédaction et évoquer, sa saison, son avenir en club et pourquoi pas future en équipe nationale marocaine. Interview exclusive pour Lionsdelatlas.ma

 

– LDA : Bonjour El Harbi, les supporters d’Angers te connaissent bien, les supporters marocains un peu moins ? Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Moi c’est Elharbi El Jadeyaoui, je suis originaire de Nador, j’ai 26 ans et j’évolue au poste de milieu offensif gauche au sein du SCO Angers.

 

– LDA : Tu évolues en ce moment à Angers, comment se passe ta saison avec ce club ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Il reste trois semaines, on a bien démarré la saison hamdollah. On a été réguliers tout au long de l’année et puis on est toujours sur le coup pour la montée en Ligue 1.

– LDA : Justement, on est  à deux journées de la fin du championnat, vous êtes 4ème au classement, à 2 points de Nantes qui compte un match en moins, est ce que vous rêvez encore de la ligue 1 ? 

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Bien sur qu’on y croit encore ! Nantes joue lundi contre Caen. Le match se joue à Caen et les locaux ont besoin de remporter les points de cette rencontre. On espère qu’ils vont le faire d’ailleurs. Et à partir de ce moment là, tout sera possible.

 

– LDA : Qu’en est-il de ton avenir la saison prochaine ? Tu restes à Angers ou tu as d’autres pistes ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Il me reste un an de contrat avec le SCO Angers. Il y a pas mal de clubs qui me suivent, ils ont d’ailleurs directement contacté Angers. Mais moi j’essaye de faire abstraction de tout ça.

 

– LDA : Justement, on parle de quels clubs ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Franchement, je ne peux pas vous en dire plus. Je sais qu’il y a des clubs de Ligue 1 et d’autres de l’étranger mais on s’est mis d’accord avec Angers pour qu’on attende la fin de la saison avant de s’assoir autour d’une table et de parler de ce qui sera le mieux pour moi.

 

– LDA : Quels clubs et quels championnats te font rêver ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : (Rires)… Il y a un club qui me fait rêver mais j’irai jamais là-bas, c’est le Real de Madrid. Mais sinon, je n’ai pas vraiment de club spécial où je voudrai aller, je veux juste continuer ma progression, jouer en ligue 1 et toucher au haut niveau. Au niveau des championnats étrangers, ce qui me plairait le plus, ce serait l’Espagne, mais on verra inchallah. Après, l’Angleterre c’est très bien, l’Italie aussi, l’Allemagne également.

 

– LDA : Suis-tu régulièrement les performances de l’équipe nationale marocaine ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Bien sur ! On regarde les matchs de l’équipe nationale chez moi en famille. Malgré les mauvais résultats, on est toujours derrière l’équipe nationale et on espère un retournement de situation.

 

– LDA : Tu as plusieurs fois manifesté ton envie de jouer pour l’équipe nationale. As-tu été contacté par Rachid Taoussi, Walid Regragui ou d’autres responsables de la fédération ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : J’ai eu un appel d’un dirigeant de la fédération au Maroc. Franchement, je ne peux pas vous dire son nom, je ne m’en rappelle plus. Il m’a appelé il y a plus de  5 mois, en me disant que c’était bien ce que je faisais, qu’ils me suivaient et qu’il fallait que je continue comme ça.

 

– LDA : Si tu devais être convoqué, qu’est ce que tu pourrais apporter de plus à l’équipe nationale ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Je pense que je pourrai apporter beaucoup de percussion. J’aime bien faire le lien entre la défense et l’attaque et par conséquent je pense que je peux apporter énormément sur le plan offensif.

 

– LDA : Crois-tu encore en nos chances de qualifications pour la prochaine coupe du monde au Brésil ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Tant que c’est encore possible mathématiquement, c’est sûr qu’il faut y croire. C’est comme nous avec Angers pour la montée en Ligue 1. Il y a 5 points de différence certes, et connaissant la qualité de l’équipe ivoirienne, c’est sûr que ça va être dur, mais il faut toujours y croire.

 

– LDA : A ton avis, qu’est ce qui manque à cette EN pour qu’elle soit performante ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Franchement moi-même je me pose la question. Parce que lorsque je regarde l’équipe nationale, je me dis qu’on a de bons joueurs, de l’expérience. Il manque peut être de la confiance. Quand je vois des joueurs évoluer en championnat et en équipe nationale il y a une grande différence. Par exemple Younes Belhanda à Montpellier, il marque, il passe, son jeu est fluide. Arrivé en sélection, ce n’est pas la même chose, alors que c’est un super bon joueur à la base. Je pense qu’il faut un travail à la tête, au niveau du mental parce que les qualités on les a et l’équipe on l’a.

 

– LDA : Que dirais tu au sélectionneur national Mr Taoussi si tu pouvais lui glisser un mot ?AlHarbi El Jadeyaoui : Si je pouvais lui glisser un petit mot, ce serait de ne pas faire attention à tout ce qui est dit autour de l’équipe nationale, de se concentrer sur l’équipe nationale comme il l’a toujours fait et de ne rien lâcher. En tant qu’entraineur, on est toujours amené à être critiqué ou pas complimenté, mais l’essentiel c’est de rester concentré sur l’équipe.

 

– LDA : Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

 

AlHarbi El Jadeyaoui : Une bonne santé, atteindre la ligue 1 inchallah et pourquoi pas porter le maillot de l’équipe nationale.

 

– LDA : Un dernier mot pour les lecteurs de Lionsdelatlas.ma…

 

AlHarbi El Jadeyaoui : J’ai envie de leur dire de continuer à supporter l’équipe nationale. C’est clair que ce n’est pas facile pour eux en ce moment, mais il faut qu’ils restent derrière l’équipe et inchallah la roue tournera.