Ne jouant que très peu avec Rennes, Yassine Jebbour a beaucoup « patienté » avant de demander à rejoindre Nancy qui le convoitait depuis longtemps. Le jeune international espoir marocain qui a disputé les J.O 2012, s’épanouie de plus en plus avec son nouveau club et enchaîne les matchs depuis janvier. Son arrivée au mercato hivernal coïncide avec la rédemption de Nancy, qui se déplace à Bordeaux samedi (20h00). Voici quelques extraits de l’interview accordée à L’Equipe.

« Je suis arrivé avec beaucoup d’envie, de détermination. Et je me suis vite greffé à l’effectif. J’ai adhéré sans problème au projet de jeu proposé par Patrick Gabriel, l’entraîneur, qui demande qu’on produise du jeu, qu’on prenne des risques, etc… Et puis, même si il y avait une certaine morosité dans le vestiaire, à cause du classement, l’ambiance entre les joueurs était bonne. J’ai vu qu’ils s’entendaient bien, malgré la situation. Et j’ai décelé une lueur d’espoir dans leurs yeux, comme si ils y croyaient toujours. »

« J’étais suivi depuis le mois de juillet par Nancy. Mais les choses ont traîné, et Rennes a mis pas mal de temps à donner son accord. Comme je jouais très peu (NDLR : titularisé deux fois en L1 entre août et décembre), j’ai décidé, avec mon agent, de revenir à la charge pendant la trêve hivernale. On a un peu mis la pression, car je ne pouvais plus me contenter de jouer une fois de temps en temps. »

« Quand on est jeune, on vous demande toujours d’être patient. Sauf que ma patience a des limites. Avec Frédéric Antonetti et son staff, j’ai beaucoup appris, techniquement, tactiquement et physiquement. Mais à Rennes, c’était bouché. Je respecte les choix, mais je ne me sentais plus très bien, j’avais besoin de voir autre chose, d’être vu par d’autres personnes. Depuis que je suis à Nancy, je joue enfin souvent (NDLR: 14 titularisations). Latéral droit, qui est mon poste de prédilection, mais aussi à gauche, poste que j’avais déjà occupé à Rennes. Cela ne me pose aucun problème. »

« Je suis sous contrat avec Rennes jusqu’au 30 juin 2014, mais il pourrait y avoir du changement là-bas. Antonetti va partir, Pierre Dréossi (NDLR: le manager général) n’est pas certain de rester… Mon agent a des sollicitations pour moi, en France et à l’étranger. On discutera en temps voulu. Jusqu’à la fin de la saison, mon seul objectif, c’est le maintien de Nancy…»

 

Il pourrait être convoqué dans les prochains jours par Rachid Taoussi. Le défenseur né à Poitiers, n’avait pas trop souhaité s’étendre sur le sujet. «Vous verrez bien», avait-il lâché à L’Equipe il y'a une semaine. Mais selon plusieurs sources, le jeune Franco-marocain a bien été approché par l’encadrement technique des Lions de l’Atlas, en vue des matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2014, contre la Tanzanie et la Gambie, les 8 et 15 juin prochains à Marrakech.