Le FUS de Rabat, le Wydad de Casablanca et l'AS FAR disputeront ce week-end, les huitièmes de finale aller des Coupes africaines, Ligue des Champions pour les Fussistes et Coupe de la CAF (Confédération africaine de football) pour les Casablancais et les Militaires.

En Ligue des Champions, le FUS de Rabat devra en découdre, dimanche prochain au complexe sportif Prince Moulay Abdellah (19h00), avec la formation ivoirienne de Sewe San Pedro, un adversaire peu connu sur la scène continentale, mais qui aspire à signer un bon parcours dans la compétition phare de la CAF. 
Les Marocains seront ainsi dans l'obligation de faire le plein à domicile en prévision du match retour, sachant que le champion en titre de la Côte d'Ivoire mettra tout à profit dans l'optique de se frayer un chemin vers le prochain tour.
 

Contrairement au FUS, dont la participation sur la scène africaine se présente en dents de scie, avec comme apogée une victoire finale en 2010 en Coupe de la CAF, le Sewe San Pedro, qui a éliminé au tour précédent un grand ténor du football africain, en l'occurrence Al Hilal du Soudan, a commencé ces dernières années à prendre part quasi régulièrement à cette compétition (2006, 2010, 2011 et 2012), mais sans, toutefois, réussir à se qualifier en phase de poules.
Les poulains de Jamal Sellami doivent donc retrousser les manches et s'armer de toute la concentration requise, afin de poursuivre leur aventure jusqu'au bout, sachant qu'ils ont encore du pain sur la planche en Championnat national s'ils espèrent terminer dans l'une des places qualificatives aux coupes africaines.

En Coupe de la CAF, le Wydad de Casablanca et l'AS FAR effectueront des déplacements à haut risque chez, respectivement, les Mozambicains de Liga Muculmana (samedi) et les Tanzaniens de Azam FC (dimanche). Certes, la mission des deux représentants marocains dans cette compétition s'annonce relativement difficile, étant donné le peu d'informations disponibles sur leurs deux adversaires, mais Wydadis et Militaires disposent de tous les atouts afin de relever le défi et signer un bon résultat, même s'ils évolueront loin de leurs bases.
Les Militaires, dont le dernier sacre dans cette compétition remonte à 2005, semblent conscients de la mission qui leur incombe, même si les Tanzaniens seront animés par l'envie de plier les débats en leur faveur à domicile et créer ainsi la surprise de ces 8es de finales.
Quant au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux en 2011 de la Ligue des Champions, il n'aura d'autres alternatives que la victoire et espérer aller le plus loin possible dans ces joutes, s'il veut sauver sa saison au niveau national, vu que le titre du championnat lui échappe journée après journée, suite notamment à deux revers de rang, face au KAC Kénitra (1-2) et au Raja de Béni Mellal (1-3).