Queques heures avant le choc de la 23 &egraveme journ&eacutee qui entre le Raja de Casablanca et les FAR de Rabat, des pseudo-supporter Rajaouis et Askaris, ont d&eacutecid&eacute de faire parler d’eux en ne trouvant rien de mieux &agrave faire que de casser des voitures et des caf&eacutes en pleine rue, &agrave coups de pierre.

Certains d’entre eux &eacutetaient m&ecircme arm&eacutes de sabre selon les t&eacutemoins et s’en sont servis pour agresser et d&eacutepouiller les clients des caf&eacutes du coin et d’autres passants.La col&egravere monte parmi les victimes qui pr&eacutef&egraverent un Maroc sans match de football plut&ocirct qu’un Maroc en proie &agrave des casseurs fous qui ternissent l’image de grands clubs comme le Raja et l’AS FAR, sans oublier le WAC.D’apr&egraves Al Aoula, les forces de l’ordre auraient proc&eacuted&eacutes &agrave une centaine d’arrestations.Esp&eacuterons que ces individus re&ccediloivent des peines exemplaires qui dissuaderaient d’autres.