Pris en grippe injustement par une frange des supporters Montpellierains et Marocains Younes Belhanda se livre à Lionsdelatlas.ma sans langue de bois et surtout avec sincérité. L’international marocain a gentiment répondu à nos questions et parlé du MHSC, son président, sa future destination et surtout de l’équipe nationale du Maroc. Il accuse certaines personnes ne connaissant rien au football, de semer la zizanie dans le groupe. Entretien.

Lionsdelatlas.ma : Tout d’abord Younes comment vas-tu?
Younes Belhanda : Ca va Hamdoullah merci.

Lionsdelatlas.ma: Tu as subis pas mal d’attaques de certains supporters notamment Montpelliérains assez injustement que penses-tu de cela ?

Younes Belhanda : Avant la trêve oui, j’ai eu un moment où mes performances n’étaient pas à la hauteur de leurs attentes et ils me le faisaient savoir à leur façon. Les résultats ne sont pas là, donc c’est normal que les critiques fusent, et elles sont forcément ciblées sur les cadres de l’an passé. Bedimo, Mapou lorsqu’il était encore ou moi, c’est le Football, il faut savoir l’accepter. Ceci étant, après la trêve, Hamdoullah les choses vont beaucoup mieux.

Lionsdelatlas.ma: D’autant plus que tes statistiques personnelles sont meilleures que la saison dernière à la même époque …

Younes Belhanda : Oui comme tu dis, je suis en avance sur l’année dernière niveau personnel, mais nous sommes un club et donc les supporters voient surtout les résultats de l’équipe, ce qui est normal.

Lionsdelatlas.ma: Tes relations avec Louis Nicollin sont-elles toujours les mêmes ?

Younes Belhanda : Mes relations avec lui n’ont en rien changé, elles sont toujours aussi bonnes, Louis Nicollin est un homme entier qui marche à l’affectif alors même si par moment il dit des choses moins gentilles que par le passé c’est la déception du moment qui le fait parler. Aujourd’hui entre lui et moi les choses sont toujours claires et nos relations toujours aussi bonnes.

Lionsdelatlas.ma: Pourquoi cette saison Montpellier peine à concrétiser sa superbe saison ponctuée du titre de champion, alors que votre effectif a peu bougé ?  

Younes Belhanda : Enfait, on était plus attendu que l’an dernier, c’est évident. La Champion’s League nous a pris beaucoup d’énergie, ajouter à cela les blessures de Bocaly, Saihi et de Karim (Ait Fana), avec une profondeur de banc moins importante que certains de nos adversaires, même si nous avons de bons jeunes qui ont pu en profiter. Cependant, le manque d’expérience leur a rendu la tâche un peu difficile.

Lionsdelatlas.ma: Le fait d’apprendre la non reconduction du contrat de votre coach, René Girard, a-t-il eu un impact sur vos résultats ?

Younes Belhanda : Non, pas du tout, parce que le coach est resté le même, c’est quelqu’un de professionnel et ses causeries n’ont jamais changé depuis cette nouvelle. Il faut dire qu’on ne l’a pas su tout de suite. Il faut aussi savoir rester professionnel et encore une fois c’est comme ça, c’est le Football, qui est parfois imprévisible.

Lionsdelatlas.ma: On a pu lire que tu jouais actuellement tes derniers matchs avec le club Héraultais, qu’en est-il ?

Younes Belhanda : Je ne l’ai pas dit de façon catégorique car on ne sait jamais de quoi demain sera fait, mais je ne m’en cache pas, j’ai envie de voir autre chose. Donc j’ai dit que ce serait surement mes derniers matchs avec Montpellier … Rien n’est pour le moins sûr.

Lionsdelatlas.ma: Peux-tu nous dire ta prochaine destination ?

Younes Belhanda : Je ne peux pas pour la simple et bonne raison que je ne la connais pas moi-même.

Lionsdelatlas.ma: As-tu des contacts concrets avec d’autres clubs ?

Younes Belhanda : Oui, j’ai des contacts avec plusieurs clubs, rien de concret mais mes agents discutent avec des clubs …

Lionsdelatlas.ma: Peux-tu nous en dire plus ?

Younes Belhanda : La seule chose que je peux vous dire c’est que je veux jouer la Ligue des Champions, après je n’ai pas forcément de championnat préféré.

Lionsdelatlas.ma: Donc les rumeurs Manchester, Liverpool, l’Inter, Dortmond ou Naples, voire même Besiktas, sont fondées ?

Younes Belhanda : Peut-être… (Rire)

Lionsdelatlas.ma: Passons maintenant à l’équipe Nationale, ta relation avec elle ainsi que les résultats et les échéances à venir. Peux-tu nous dire un mot sur l’état actuel de l’équipe nationale, après la désillusion Sud-Africaine suivie de la déroute Tanzanienne ?

Younes Belhanda : L’état actuel de notre football est grave. On ne doit pas se le cacher, nos chances de qualification pour la coupe du monde sont quasi-nulles dorénavant. Certes, mathématiquement, on a encore des chances mais elles sont vraiment infimes. On a voulu avoir une rivalité MRE/Locaux et elle n’est pas seine de la façon dont elle est appliquée. Ils ont voulu composer une équipe majoritairement Locale et sans dénigrer personne, on voit le résultat obtenu !!

Lionsdelatlas.ma: Depuis le départ de Gerets, on pensait qu’un changement allait et devait être instauré…

Younes Belhanda : Les choses n’ont pas changé du tout, l’ambiance entre nous est excellente, mais le reste est toujours pareil …

Lionsdelatlas.ma: On a pu entendre que l’hygiène de vie et notamment le sommeil de quelques Lions n’étaient vraiment pas bons, ce que le docteur Hifti a soutenu devant les caméras.

Younes Belhanda : Cela m’étonne franchement d’écouter ce genre de chose, le Docteur Hifti n’est même pas présent la nuit avec nous alors comment peut-il le savoir ? Ensuite pourquoi dit-il ce genre de chose à la presse ? Seulement pour pointer du doigt autre chose que les vraies défaillances de notre EN. Certains ne sont là que pour se montrer devant la caméra …

Lionsdelatlas.ma: Et concernant votre altercation avec un autre joueur durant la séance d’entrainement ?

Younes Belhanda : Là encore, comment les journalistes ont pu être au courant d’une chose où il n’y avait pas la presse ? C’était un entrainement à huit-clos, et encore une fois, on a raconté n’importe quoi, j’ai eu une prise de bec avec un coéquipier comme on peut en avoir tous les jours avec d’autres coéquipiers, rien de grave loin de là … on donne tout durant les entrainements pour prouver au coach qu’on veut gagner notre place, alors parfois on peut être dur sur l’homme. Encore une fois, certaines personnes, qui n’ont rien à faire là et surtout qui ne connaissent rien au Football, se mêlent de ce qui ne les regardent pas.

Lionsdelatlas.ma: Tu n’étais pas présent lors du dernier rassemblement, mis à l’écart avec d’autres joueurs d’Europe, as tu toujours la même envie de jouer pour les Lions de l’Atlas?

Younes Belhanda : Bien sûr que j’ai toujours cette même envie de jouer pour mon pays, je suis à 100% Lion de l’Atlas. Si je ne voulais pas jouer, je n’irais pas aux rassemblements ou aux matchs mais pour moi, le Maroc c’est très important. Certaines personnes lorsque les résultats sont mauvais sortent des "affaires" pour détourner les regards ailleurs plutôt que vers eux …
Lionsdelatlas.ma: Concernant la déroute Tanzanienne, qu’en penses-tu?

Younes Belhanda : Certaines personnes (le staff !) ont voulu composer une équipe majoritairement en provenance de la Botola … On voit le résultat. Je ne dénigre nullement la Botola, sincèrement mais nous incriminer nous en disant qu’on ne se donne pas à fond pour l’EN est une erreur.

On a naturellement "choisi" notre pays d’origine parce que ça nous tenait vraiment à cœur. On ne refuse pas de défendre les couleurs de notre pays, bien au contraire, et quand on est là on le fait à 100%. La Botola possède des joueurs de talent et avec les meilleurs d’entre eux, associés aux meilleurs des joueurs d’Europe, on peut vraiment avoir une excellente équipe … On doit seulement faire les bons choix et travailler dans un sens tous ensemble.

Lionsdelatlas.ma: Selon la presse marocaine, Walid Regragui aurait déclaré que la CAN 2015 arrive trop tôt pour redresser la barre que penses-tu de cela ?

Younes Belhanda : Avec tout le respect que j’ai pour lui, je ne partage pas son avis. Au contraire, je pense qu’on a le temps nécessaire pour bâtir une équipe digne de ce nom. Maintenant le problème de notre sélection, et ça ne date pas d’aujourd’hui, c’est qu’on n’arrive pas à garder un noyau dur, une ossature, avec laquelle travailler et peaufiner l’équipe. Nous n’avons jamais le même onze et c’est vraiment dommage. Et même si le résultat n’est pas au rendez-vous, cesser de tout remettre en question et surtout de changer les 3/4 de l’équipe. Il faut persévérer.

Lionsdelatlas.ma: Pour cette CAN, qui se profile et qui se jouera chez nous au Maroc, penses-tu qu’on peut espérer réaliser quelques chose ?

Younes Belhanda :On a de bons joueurs qui peuvent vraiment réaliser de belles choses si on travaille sérieusement dans ce sens. On doit pouvoir travailler sereinement et pas dans l’urgence et comme je vous l’ai dit, sans avoir la crainte que tout soit remis en cause au moindre faux pas.

Lionsdelatlas.ma: C’est cette sérénité et stabilité qui manquent encore et toujours à l’Equipe Nationale ?

Younes Belhanda : Comme j’ai dit avant, quand tu as des personnes qui gravitent autour de l’EN qui n’ont rien à y faire et qui se permettent de mettre leurs grains de sel alors qu’ils ne connaissent pas grand-chose au Football, ça n’apporte rien d’intéressant si ce n’est des ennuis…

Lionsdelatlas.ma: Younes, un dernier mot sur Karim (Ait Fana) comment va-t-il ?
Younes Belhanda :Karim va bien il a repris l’entrainement, il touche à nouveau le ballon.

Lionsdelatlas.ma: Il rejouera avant la fin de a saison?
Younes Belhanda :Normalement oui Inchallah.

Lionsdelatlas.ma: Younes, je te remercie pour ta disponibilité et ta sincérité dans tes réponses.

Younes Belhanda : C’est avec plaisir, Barakallah ô fikoum et merci à Lionsdelatlas.ma.