L’Egypte a remporté le quatrième titre de son histoire en Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Les Egyptiens se sont imposés face aux Ghanéens en finale de la CAN juniors 2013, ce 30 mars à Oran. Les Princes du Nil ont fait la différence aux tirs au but (5-4, 1-1 après prolongation) après avoir été longtemps dominés par l’équipe du Ghana.

L’Egypte succède au Nigeria au palmarès de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Les Egyptiens se sont offert le titre ce 30 mars 2013 à Oran, devant un public algérien hostile et acquis à la cause du Ghana.

La finale de cette CAN juniors 2013 a démarré tambour battant. Dès la 3e minute, le défenseur Richmond Nketiah fauche l’attaquant Mahmoud Kahraba dans les 16,50 mètres. Le milieu de terrain Saleh Gomaa réussit son tir : 1-0, 4e. Mais sa joie est de courte durée. A la 6e, le milieu Ahmed Samir lève le pied beaucoup trop haut dans sa surface de réparation, pas très loin de la tête de Moses Odjer. L’arbitre désigne une seconde fois le point de penalty. Le défenseur Jeremiah Arkorful met les deux équipes à égalité : 1-1, 7e.

Le Ghana, qui s’était incliné 2-1 en poules face à l’Egypte, prend progressivement la mesure de son adversaire. A la demi-heure de jeu, Jeremiah Arkorful expédie un superbe coup franc enroulé sur la barre transversale égyptienne. Les Princes du Nil tentent de répondre mais les Black Satellites tiennent bon. Le gardien de but ghanéen s’interpose deux fois de suite devant Mahmoud Kahraba et Saleh Gomaa (45e).

Le Ghana accélère

Après la pause, le Ghana accélère. Une frappe aussi superbe qu’imprévisible d’Odjer rase le montant droit adverse (51e). Mossad Awad doit ensuite repousser un missile décoché par Richmond Nketiah (55e) et un tir enroulé de Salifu (79e). Le gardien égyptien multiplie les parades et les interventions à mesure que le temps passe et que le danger se précise.

Rabie Yassine, le sélectionneur des juniors égyptiens, exhorte ses joueurs à sortir de leur camp. Les Ghanéens, visiblement plus frais, maintiennent pourtant la pression dans le temps réglementaire et lors de la prolongation. Richmond Nketiah tente une demi-volée osée (99e), Ebenezer Assifuah frappe en force (105e). En vain.

Les Black Satellites vont regretter toutes ces occasions manquées. Si Ramy Rabia loupe la première tentative égyptienne, Ahmed Adams et Michael Anaba ratent à leurs tours pour le Ghana, offrant à Hossam Gale la balle de match. L’Egypte s’adjuge ainsi un quatrième titre après 1981, 1991 et 2003.