Le week-end prochain à Dar Es Salam, les Lions de l’Atlas du Maroc disputent contre la Tanzanie, un match capital dans le déroulement de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 de football. Brahim El Bahri, pilier du Fus de Rabat, figure dans la liste des 24 joueurs présélectionnés par l’entraîneur Taoussi.

Entre le match aller des 16èmes de finale de la ligue africaine des champions disputé vendredi dernier avec son club et le stage bloqué de la sélection qui démarre ce jour, l’ancien milieu de terrain du Mans (France),  s’est prêté au jeu des questions – réponses de StarAfrica.

Ce vendredi, votre équipe le Fus de Rabat s’est imposée à domicile 3 buts à 0 contre l’Union de Douala en match aller des 16e de finale de la ligue africaine des champions. Avec du recul, comment appréciez vous cette rencontre ?
Je crois qu’on a fait un bon match contre l’US Douala, un bon score aussi. Le Fus a parfaitement maitrisé son sujet. J’espère qu’on arrivera à défendre ce score au retour. Un match n’a jamais ressemblé à un autre. Donc, nous irons à Douala avec dans la tête que c’est un autre match, plus décisif que le premier. Les Camerounais ont montré en fin de partie, qu’ils avaient une équipe capable de revenir au score.  A nous de ne pas laisser échapper le bon bout que nous tenons.

Sorti de ce match, vous vous pressez pour rejoindre la sélection nationale. Comment avez-vous accueilli votre convocation par le sélectionneur Taoussi?
C’est une fierté pour moi. Le séjour en sélection se passe généralement bien, on passe de bons moments avec les meilleurs joueurs du Maroc, et comme je dis, c’est une fierté pour n’importe quel Marocain de porter les couleurs nationales. Je vais en profiter au maximum, tout en donnant le meilleur de moi-même pour la réussite de cette sélection. J’espère que je serai à la hauteur de cette confiance placée en moi par le sélectionneur. J’espère aussi qu’on reviendra avec trois points, parce que ce n’est pas facile la Tanzanie. La preuve, elle a récemment battu le Cameroun en match amical. C’est un signal fort qui révèle les ambitions de cette sélection.  Donc, contre le Maroc, ce sera un match très compliqué. Maintenant on n’a pas de choix, il faut aller chercher les trois points pour rester en course pour la coupe du monde.

Que savez-vous du jeu de la Tanzanie ?
Personnellement rien. Je me souviens qu’il y a quelques années, on avait joué un match avec eux qu’on avait gagné un but à zéro, si j’ai bon souvenir. Mais, l’essentiel aujourd’hui,  c’est d’y aller pour gagner. Une victoire qui va relancer les Lions au classement.

Justement, votre sélection après deux journées, est 3e du Groupe C avec 2 points, derrière la Côte d’ivoire (4 points) et la Tanzanie (3 points) et devant la Gambie (1 pt). Pensez-vous que pourra s’en sortir avec un poids lourd comme la Côte d’ivoire ?
Je le crois bien. Il faut commencer d’abord à revenir de la Tanzanie avec les trois points.  Et ensuite gagner les deux matches qu’on a à domicile. Si tout se passe bien dans ces trois matches, je pense qu’on pourra aller chercher la qualification à Abidjan.