Une qualification pour les huitièmes de finale pour 3 équipes en cas de victoire aujourd’hui le Nigeria face à la Guinée à 16H30. L’Ouganda contre le Zimbabwe à 19 Heure et le pays hôte Egypte face à la RD Congo à 22 Heure

Vainqueur à trois reprises de la Coupe d’Afrique des nations, le Nigeria est en Égypte pour aller très loin, statut oblige. Depuis le dernier sacre de 2013 en Afrique du Sud, les mondialistes de 2018 n’avaient plus foulé les pelouses africaines en phase finale de la CAN.

Après une première victoire face au Burundi, enchaîner contre la Guinée serait une bonne nouvelle, pour permettre aux Nigérians de souffler jusqu’au huitièmes de finale. Et lorsque l’on sait que l’équipe est arrivée diminuée en Égypte et que les conditions de jeu avec la chaleur ajoutent de la difficulté à la tâche, prendre son ticket pour le second tour suivant serait « très bienvenu ».

« C’est le match de la qualification pour nous. C’est donc important. Mes joueurs vont mieux et même Samuel Kalu (victime d’un malaise après une déshydratation, NDLR) sera là », avance le sélectionneur Gernot Rohr.

L’équipe d’Ouganda a surpris 2-0 celle de RD Congo, dans le groupe A de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Sous-estimés, certains joueurs ougandais gagnent pourtant à être connus. Leur sélectionneur, le Français Sébastien Desabre :
Les fans de coupes d’Afrique de clubs le connaissent bien. Le gardien de but a grandement contribué à la victoire des Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) en Ligue des champions africaine, en 2016. L’Ougandais de 34 est considéré comme un des meilleurs portiers du continent.« C’est quelqu’un de très fiable et qui dirige l’équipe avec beaucoup d’autorité, estime l’actuel entraîneur des Orlando Pirates (Afrique du Sud). Il a une excellente couverture du terrain, que son équipe ait le ballon ou pas. Il est très fort aussi sur les coups de pieds arrêtés. […] Denis Onyango est bien plus que le capitaine de l’équipe d’Ouganda. Il est le cœur, l’âme, l’épine dorsale et la force directrice de la sélection ougandaise ».
Les Pharaons ont très bien débuté cette Coupe d’Afrique des Nations puisque la bande à Salah est venue à bout du Zimbabwe (1-0) vendredi dernier sans pour autant être fantastique.
Le sélectionneur mexicain Javier Aguirre a notamment reconnu après le premier match les défaillances mais que l’essentiel était la victoire et les trois points. « Nous avons eu quelques défauts en particulier en deuxième mi-temps mais l’important est que nous ayons commencé le tournoi avec une victoire », a t’il confié
Qualification qu’ils peuvent valider en battant la République Démocratique du Congo. Un défi à leur portée car le Congo a mal lancé sa phase de poules et s’est incliné face à l’Ouganda 2-0.