Surprenant vainqueur de la dernière CAN (en 2017 au Gabon), le Cameroun a accompli ce qu’il fallait pour ne pas être lui-même victime d’une surprise lors de son entrée en lice dans cette CAN égyptienne.

Certes, les Lions indomptables ont parfois un peu flotté derrière et ont même failli encaisser un but face à la modeste équipe de Guinée-Bissau (tête de Piqueti sur le poteau, 74e).
Mais ils ont nettement dominé et se sont procuré de nombreuses occasions. Ils ont longtemps manqué de précision, à l’image de Zambo Anguissa (24e, 54e) et Toko-Ekambi (45e), ou se sont heurtés à un solide gardien, Jonas Mendes, auteur de deux superbes parades, face Tchakounté (35e) et Choupo-Moting (50e).
Les hommes du Néerlandais Clarence Seedorf, quadruple vainqueur de la C1 comme joueur, ont néanmoins logiquement fait la différence, en trois minutes, au coeur de la seconde période.
Grâce à une tête piquée de Yaya Banana sur un corner de Toko-Ekambi (66e), puis sur une reprise du droit pleine d’opportunisme de Stéphane Bahoken, l’attaquant d’Angers (69e), sur son premier ballon, car il venait d’entrer en jeu (67e). Les Camerounais peuvent attendre sereinement le résultat de Ghana-Bénin (ce mardi, 21 heures).