Après la perte de leurs parents, les frères Boughanem se sont exilés en Thaïlande

Ce samedi, le Palais 12 du Heysel va vivre au rythme d’un gala de boxe thaïlandaise. Avec l’organisation de Phoenix 10, les stars mondiales de la discipline débarquent dans la capitale. Parmi ces stars, deux Belges : Youssef et Yassine Boughanem. Deux athlètes issus des quartiers bruxellois qui ont su forcer leur destin pour devenir des maîtres de leur discipline et s’imposer… en Thaïlande, le pays où le c est roi.
Mais pour arriver à ce statut, les deux frères ont dû se battre et affronter les coups durs de la vie. Issus de l’immigration, ils ne grandissent pas dans les quartiers les plus luxueux de la capitale et alors qu’ils ne sont encore qu’adolescents (Youssef a 15 ans et Yassine en a 12), ils perdent leurs deux parents et deviennent orphelins. Malgré ce coup du sort, ces deux passionnés de sports de combat, sans plus aucune attache avec Bruxelles, décident de tenter leur chance sur le circuit thaïlandais…
Un choix payant puisque dix ans plus tard, les frères Boughanem sont devenus les plus grands champions que la Thaïlande a jamais connus. Actuel n° 1 mondial, Youssef compte neuf titres de champion du monde à son actif et une série de victoires plus qu’impressionnante. "Je suis le seul boxeur étranger à avoir réuni les trois ceintures les plus prestigieuses en Thaïlande. J’ai 230 combats à mon actif avec 120 K.-O., 33 défaites et 4 nuls", débute-t-il.
Une énergie que Youssef, comme son frère, puise dans son histoire personnelle. "On ne m’a rien donné, on ne m’a pas aidé et j’ai décidé de prendre ma vie en main. Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes se laissent influencer, sombrent dans la violence ou la drogue. Mais je veux leur faire comprendre qu’il y a d’autres solutions et que le sport peut les aider à s’en sortir."
Yassine, également titré à plusieurs reprises, champion WBC, évoque son parcours avec humilité. "Si je n’avais pas suivi mon frère en Thaïlande, je sais que j’aurais mal tourné et certainement terminé en prison. J’étais un gamin turbulent, j’ai pratiquement tout perdu dans ma vie à la disparition de mes parents mais avec mon frère, et grâce au sport, nous nous sommes relevés et sommes devenus plus forts."
Un gala pour les jeunes Bruxellois
Le Phoenix est une organisation mondiale de boxe thaïlandaise qui réunit les meilleurs boxeurs de la discipline. Déjà organisé à Abu Dhabi, à Dubaï, à Londres, à Bangkok et dans d’autres villes à travers le monde, le gala se tient pour la première fois en Belgique. Un événement que l’on doit aux frères Boughanem. “Ils avaient envie de partager leur passion avec le public belge auquel ils restent très attachés. C’est pour ça que le gala conserve un côté social avec de nombreux tickets distribués dans les associations de quartier afin de motiver les jeunes à se mettre au sport, et notamment aux sports de combat. Le tout, avec un gala où les boxeurs belges seront mis en avant”, explique Daoud Chahine
Retrouver le public belge. Un moment que les frères Boughanem attendent avec impatience. “Ça fait 15 ans que je n’ai plus boxé en Belgique. Pour l’occasion, je mettrai en jeu mon titre mondial WBC, mon titre Phoenix et je tenterai d’aller chercher le titre mondial IFKA qui est vacant.”

Même catégorie

Tweet LDA

  • Nous rejetons toute responsabilité.
  • Le but de la rencontre entre le DHJ et le CAYB
  • Coupe de la CAF: les buts de RAJA contre Mberi Sportif

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1753 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP