Il était adulé par les Marocains et les étrangers, avait un bel avenir devant lui et son talent ne laissait personne de marbre.
Du jour au lendemain, son étoile s’est éteinte, laissant place à un désespoir qui ne lui ressemblait pas pourtant.
Il s’agit de Marouane Chamakh, ce joueur qui a participé aux plus grands succès des Lions de l’Atlas mais qui a finalement sombré dans l’abîme. Aujourd’hui, l’ancien ambassadeur du football marocain ne se reconnait plus et tente tant bien que mal de se rattraper pour se trouver un nouveau club. La tâche semble être compliquée…
Chamakh est né le 10 janvier 1984 en France et a entamé sa carrière footballistique en 1994 avec le FC Marmande.
En 2000, les dirigeants des Girondins font des pieds et des mains pour s’accorder les services de cette graine de star. Deux ans après, l’attaquant marocain est convoqué pour rejoindre l’équipe A. Entre succès et échecs, Chamakh s’est cherché pendant des années et ce n’est qu’en 2007, avec l’arrivée de Laurent Blanc, qu’il réussit à se faire réellement un nom dans le football européen. Le joueur a ainsi remporté, avec Bordeaux, le Trophée des champions de France et la Ligue des champions où il avait marqué 13 buts.
 
En 2010, Chamakh reçoit une offre d’Arsenal, le mastodonte anglais dont rêvait le joueur. Les déboires commencent officiellement pour l’attaquant qui n’a pas réussi à convaincre Arsène Wenger. Il passe trois ans sur le banc de touche et ne marque que 14 buts en 67 matches. Les Gunners décident ainsi de le prêter pour une année au Crystal Palace où il a signé sur une bonne saison. Les dirigeants de son nouveau club ont décidé par la suite de racheter son contrat.
 
Encore une fois, la chance n’a pas été de son côté et les blessures lui sont tombées dessus, poussant les responsables du Crystal Palace à changer d’avis.
En 2016, il signe un contrat de trois mois renouvelable avec Cardiff City mais n’a malheureusement marqué aucun but pendant toute cette période. Le contrat a finalement été rompu et le joueur a disparu de la place, comme s’il n’avait jamais existé…
Si, en Europe, Chamakh n’a pas trouvé sa place, il a toujours été largement admiré au Maroc. C’est qu’il faisait partie de la génération de joueurs qui a atteint la finale de la Coupe d’Afrique en 2004, en plus de marquer un but décisif contre l’Algérie.
Cela fait malheureusement deux ans que l’attaquant est sans club et attend impatiemment son retour au rectangle vert. Pourtant, il a été écarté par plusieurs clubs après avoir passé les tests. Une ironie du sort qui semble accabler ce joueur, une malchance qui continue de le coller. A quand la délivrance?

Tweet LDA

  • La prestation de Nordin Ambrabat et Hamdallah
  • Ahmed Ajlani nouvel entraineur d'Ittihad Tanger
  • Le meilleur de Hachim Mastour contre Panetolikos

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 753 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP