L’entraîneur marocain, Badou Zaki, à qui il a fallu seulement 6 mois pour s'imposer en tant qu'entraîneur de l'année en Algérie, est revenu sur sa venue avortée à la JS Kabylie.
Avec son passage raté à l'Ittihad de Tanger, le refus du nouveau président du JSK de s'attacher ses services est un autre revers encaissé cette saison pourtant riche pour l'ex sélectionneur des Lions de l'Atlas, Badou Zaki, qui aurait aimé fêter son retour dans un grand club comme  «La JSK fait partie des clubs historiques en Algérie. Un club qui fait rêver aussi bien les joueurs que les entraîneurs. Moi, j’avais tout conclu avec Madjène, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu à la tête du club. Cherif Mellal est venu avec un autre projet sportif, ce qui est tout à fait légitime. Cela ne veut pas dire qu’il n’a pas confiance en moi, mais seulement qu’il a confiance en un autre coach avec qui il s’est mis d’accord, comme moi je me suis mis d’accord avec Madjène», a-t-il conclu.

Tweet LDA

  • Mondial 2018 : Le groupe beIN Sport cède face aux hackers
  • Leipzig : Premier contrat professionnel pour Elias Abouchabaka
  • Dernière ligne droite dans la course aux soutiens

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1191 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP
Merci de nous soutenir en patientant 5 secondes