La scène footballistique nationale a vécu une saison 2017 exceptionnelle et très positive, qui a été auréolée par une qualification tant attendue à la Coupe du monde (Russie-2018) et un deuxième sacre en Ligue des champions du Wydad de Casablanca.

Les férus du ballon rond marocain se rappelleront très longtemps de la cette saison 2017. Une saison sans précédent qui a vu la qualification des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde-2018 en Russie, après 20 ans d’absence, le deuxième titre après celui de 1992 du Wydad de Casablanca en Ligue des champions d’Afrique, la demi-finale du FUS de Rabat en Coupe de la CAF, l’organisation du symposium de la CAF à Skhirat, le dépôt de la candidature pour organiser la Coupe du monde 2026, l’organisation du Chan 2018…
Vingt ans après, les Lions de l’Atlas ont fini par arracher une qualification en Coupe du monde de football avec douze points au compteur, aucune défaite et sans encaisser le moindre but.
En dépit des matchs nuls concédés contre le Gabon et la Côte d’Ivoire, le Onze national a su monter, petit à petit, en puissance lors des rencontres suivantes notamment avec un 6-0 historique face au Mali, un 3-0 infligé au Gabon et une belle victoire 2-0 contre les Éléphants ivoiriens à domicile à Abidjan.
Ainsi, les protégés du sélectionneur national Hervé Renard ont été récompensés pour leur volonté et leur fureur de vaincre et ont donné lieu à des scènes de liesse qui ont sillonné toutes les villes et régions du Royaume, mais aussi dans différentes capitales mondiales.
Les éclats lumineux de cette belle réussite ont pris naissance au Gabon, lors de la CAN-2017, dont les compétitions se sont déroulées du 14 janvier au 05 février, lorsque les Lions de l’Atlas, grâce à une belle prestation, ont atteint les quarts de finale aux dépens de la Côte d’Ivoire, avant de quitter la compétition face aux Égyptiens (1-0).
Côté clubs, le Wydad de Casablanca, digne représentant du Maroc aux compétitions continentales, et ses nombreux supporters ont pu célébrer en 2017 un nouveau sacre historique, en remportant un deuxième titre en Ligue des champions d’Afrique de football après celui de 1992, en battant en finale Al Ahly d’Egypte par 1-0, en finale retour au Complexe Mohammed V à Casablanca. Les Rouge et Blanc ont été favorisés par le nul arraché, une semaine auparavant à Alexandrie (1-1).
L’autre représentant du football national, le FUS de Rabat était lui aussi tout près de poinçonner un billet pour la finale, avant de buter en demi-finale contre le tenant du titre congolais, le TP Mazembe.
Le titre des lionceaux de l’Atlas à Abidjan pour le compte des Jeux de la francophonie aux dépens du pays hôte a également embelli cette belle récolte.
L’autre événement ayant amplement marqué et impacté positivement le football national et africain est sans nul doute la tenue à Skhirat du Symposium de la Confédération africaine de football (CAF).
Lors de cet événement, qui avait réuni pendant deux jours des personnalités venant des quatre coins du monde, en l’occurrence les présidents de la FIFA, de la CAF et de la FRMF, respectivement MM. Gianni Infantino, Ahmad Ahmad et Fouzi Lekjaâ, plusieurs décisions visant le développement de la vision du football africain pour la décennie à venir ont été prises. L’accent était, en particulier, mis sur les problématiques relatives aux compétitions de la CAF, notamment celles liées au format, à la périodicité et à l’organisation.
La candidature déposée par le Maroc pour abriter le Coupe du monde de football 2026 constitue une pierre angulaire des faits marquants cette année 2017.
A travers cette candidature, le Maroc entre en lice au côté de l’alliance Etats-Unis-Canada-Mexique pour devenir le deuxième pays africain à accueillir l’épreuve phare de la FIFA.
L’organisation du CHAN-2018 au Maroc figure également parmi les grands titres qui ont caractérisé cette année. En raison de ses infrastructures, complexes sportifs, stades d’entrainement, unités hôtelières, hôpitaux et moyens de transport », le dossier marocain a été préféré à l’unanimité des membres du Comité d’urgence réuni à Lagos au Nigéria aux candidatures équato-guinéenne et éthiopienne qui étaient en lice.
Le 4 octobre, la FRMF avait désigné les villes de Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger pour accueillir cette édition qui devait avoir lieu au Kenya.
Le football marocain a vécu ainsi l’une des saisons les plus euphoriques, dans l’espoir de revivre une 2018 porteuse de davantage de succès et de joies sportifs.

Tweet LDA

  • Mayweather accepte de se battre contre Khabib
  • Info ou intox ? Carlos Queiroz dans le viseur de la FRMF
  • Comores-Maroc, la réaction du sélectionneur comorien

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1929 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP