Fait nouveau depuis la qualification des Lions de l’Atlas à la Coupe du Monde 2018, plusieurs joueurs binationaux ont directement ou indirectement émis le souhait d’intégrer les Lions de l’Atlas en vue de leur participation à cet événement planétaire après 20 années d’absence.
Seulement, les temps ont changé et l'opinion tend à se détacher des joueurs binationaux qui, à un moment de leur jeune carrière, ont hésité ou ont fait le choix pour leur pays d’adoption. Ainsi, on constate que Munir El Haddadi, qui a émis le souhait de changer de nationalité pour rejoindre les Lions de l’Atlas (bien avant leur qualification), fait l’objet de vives critiques d’une bonne part des supporters marocains qui lui reprochent son choix hâtive pour la sélection espagnole et qui refusent sa venue dans la tanière.
Histoire des Lions :
Nabil Dirar que ces mêmes supporters adulent aujourd’hui, avait hésité dans sa jeunesse et avait même émis le souhait de jouer pour la Belgique avant de rendre compte qu’il ne pouvait plus changer de fédération selon les lois FIFA de l’époque.
Seulement, Nabil Dirar, ne pouvait plus devenir Diable Rouge selon le règlement de la FIFA qui limitait l’age à 21 ans. Malgré cela, on aime notre Dirar national.
On en veut à Munir El Haddadi pour son « erreur de jeunesse » mais on oublie, car nous avons la mémoire courte, que Maourane Da Costa a attendu l’âge de 27 ans pour décider de porter le maillot du Maroc. La Franco-Maroco-Portugais a longuement nourri l’ambition de rejoindre la sélection Portugaise de Cristiano Ronaldo. Il a porté le maillot de l’équipe espoir Portugais et ne cachait pas ses priorités qui plaçaient le Maroc en 3ème position après le Portugal et la France.
Da Costa a décliné plusieurs invitations comme celle d’Eric Gerets avant de se décider après retour de Badou Zaki dans les affaires en 2014. On aime aussi notre Da Costa national.
Autre cas que les supporters marocains ont oublié est celui de l’international marocain, Nordin Amrabat que beaucoup apprécient et remercient pour sa grinta, sa hargne et sa combativité. Après avoir représenté la Hollande aux niveaux des jeunes mais pas oublié par les Oranje qui se préparaient pour le Mondial 2010, Nordin Amrabat qui évoluait au PSV en 2010, avait pris la décision de changer de nationalité sportive en entreprenant les démarches administratives auprès de la FIFA pour représenter le Maroc. "Nous avons décidé de demander un passeport pour que je puisse jouer avec l'équipe nationale
et maintenant, si Dieu le veut, je pourrais être en mesure de jouer", avait-il déclaré après avoir rencontré le sélectionneur de l’époque, Mr Hassan Moumen lors de la phase de qualification pour la Coupe du Monde. On apprécie beaucoup notre gladiateur national.
Nous pourrons également citer des cas oubliés comme celui de Younes Belhanda, de Mehdi Carcela ou encore celui d’Omar El Kaddouri, et à moindre mesure celui de Harit, de Boufal.
Que les amnésiques et les nouveaux fans des Lions de l'Atlas sachent que la tanière a connu plusieurs cas similaires à celui de Munir El Haddadi, voire pire en terme d'hésitation et d'erreurs de jeunesse. Ce n'est pas parce que notre sélection nationale s'est qualifiée à la Coupe du Monde que le Football s'arrête en juillet 2018. La porte de la tanière doit rester ouverte à tous les joueurs marocains, notamment aux plus jeunes qui constituent l'avenir de la sélection nationale.
Certains médias se sont lancés dans une campagne "de dénigrement" envers El Haddadi pour susciter des réaction négatives chez le public afin de contraindre la FRMF à stopper son soutien à ce joueur ! Malheureusement, ces mêmes médias ne précisent pas que le joueur, alors âgé de 18 ans, voulait jouer pour le Maroc. S'il n'est pas devenu Lion de l'Atlas, c'est tout simplement parce l'ex sélectionneur national, Badou Zaki, l'avait jugé TROP jeune et avait alors suggéré à la direction technique nationale de le convoquer avec les Lionceaux alors qu'il jouait aux côtés des Messi et Iniesta ! De quoi dégoûter, mère père et fils !
Aux dernières nouvelles, le dossier Munir El Haddadi sera traité par la FIFA après le tirage au sort du Mondial 2018 prévu le 1er décembre prochain. La FRMF, qui a déposer une plainte auprès du TAS à l'encontre de son homologue espagnole, a de fortes chances d'avoir gain de cause et Munir pourrait devenir Lion de l'Atlas avant la fin de l'année 2017.

Tweet LDA

  • Romain Saïss des Wolves: Busquets est une inspiration
  • Le meilleur d'Amine Harit contre Augsburg
  • RT @Lionsdelatlass: Les Lions de l'Atlas joueront contre la Serbie et l'Ouzbékistan

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 982 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP