Le WAC et le FUS aborderont ce soir dans leurs fiefs les péripéties des demi-finales retour respectivement de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF. La mission est bien loin d’être une sinécure pour les deux clubs nationaux qui ont hérité de sacrés morceaux à ce stade de la compétition.

Pour le WAC, l’adversaire sera l’USMA, un habitué du concours et dont la meilleure performance reste une finale de la C1 perdue en 2015. Après le nul blanc ayant sanctionné les débats du match aller, le second acte, programmé à 20 heures au Complexe Mohammed V, s’annonce délicat mais c’est au Wydad de tirer profit d fait d’évoluer à la maison, qui plus est, à guichets fermés devant un public chaud et bouillant même s’il a connu les pires misères pour avoir le ticket d’accès au stade.
Le Wydad a choisi Skhirat pour peaufiner les ultimes réglages et fuir une pression amplifiée, hélas, par certaines rumeurs faisant état de la grogne des joueurs qui auraient réclamé leurs dus avant de disputer cette demi-finale retour. Pour le président du WAC, Saïd Naciri, un tel comportement relève de l’inacceptable et pour contenir le rififi, il a décidé de publier sur le site officiel du club les ordres de virement destinés aux joueurs.
Retour au match pour dire que le WAC sera au grand complet, exception faite pour deux réservistes de luxe, Anas El Asbahi et Jamal Aït Ben Idir non encore opérationnels. Tout autre nul que celui blanc ferait le bonheur des Algérois qui s’étaient rendus à Casablanca jeudi, disant ne pas craindre le public des Rouges. C’est ce qu’a affirmé d’ailleurs le défenseur Mohamed Benyahia qui a indiqué à l’agence APS que "l'USMA est habituée à jouer des matchs de cette envergure, comme face au Mouloudia, où le stade est souvent complet. Donc, la pression ne risque pas de nous perturber, ou d'influer sur notre manière de jouer". Laquelle consisterait à renforcer la défense et à procéder par des contres, vu que les hommes du technicien belge Paul But évolueront sur une pelouse en bon état leur permettant de développer leur jeu.
Et le mieux placé que quiconque pour connaître cet état de fait est le coach du Wydad, Houcine Ammouta, qui croit dur comme fer en ses protégés, annonçant que « tout le monde est prédisposé à réussir ce match africain. Nous connaissons les points forts et les points faibles de l’adversaire et c’est à nous de jouer à fond notre chance tout en étant prudents pour ne pas encaisser de but».
Fort de son expérience continentale, le WAC est sommé de prendre du bon bout cette partie, sans tomber dans la confusion ni la précipitation. Car un but peut arriver à n’importe quel moment et l’important c’est de ne pas en prendre.
A souligner que ce match sera sifflé par un trio d’arbitrage sénégalais conduit par Malang Diedhiou secondé par El Hadji Malick Samba et Djibril Camara. Alors que l’autre demi-finale retour devant mettre aux prises, dimanche au stade Borj Al Arab à Alexandrie, Al Ahly d’Egypte avec l’Etoile du Sahel de Tunisie sera arbitrée par des referees sud africains avec comme arbitre du centre Victor Miguel de Freitas (Aller : 2-1 pour l’ESS).
Si le WAC sera à l’heure d’un derby maghrébin, le FUS sera à la rude épreuve du Tout Puissant Mazembe de la RD Congo, tenant du titre. Cette confrontation, demi-finale retour de la Coupe de la CAF, est programmée également samedi à 21h30 au stade Moulay El Hassan à Rabat et sera arbitrée par le referee zambien Janny Sikazwe, assisté par l’Angolais Jerson Emiliano Dos Santos et le Sud-Africain Zakhele Thusi Siwela.
Le FUS, qui aura à surmonter le retard du but concédé à Lubumbashi, dispose de tous les atouts pour se défaire de ce coriace adversaire. Et le premier à afficher un optimisme mesuré est l’entraîneur du Fath, Walid Regragui, qui a lancé un appel aux supporteurs les invitant à venir nombreux pour encourager leur équipe, ne trouvant aucune gène à leur demander de donner de la voix comme c’est le cas d’ailleurs des supporters du WAC et du Raja, entre autres.
La deuxième demi-finale retour opposera, dimanche au stade olympique de Rades, le Club Africain de Tunisie au Super Sport United FC d’Afrique du Sud. L’arbitrage a été confié à l’Egyptien Ghead Zaglol Grisha, sachant qu’à l’aller, les deux équipes s’étaient neutralisées.

Tweet LDA

  • Mondial 2018 : Les supporters marocains devront casquer
  • Mondial Russie 2018 : Le visa remplacé par un FAN ID obligatoire
  • Le Big Brother russe s'invite au Mondial 2018

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1034 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...