Ala veille de Nîmes-Brest, ce vendredi lors de la 12e journée de Ligue 2, Rachid Alioui, qui a “retrouvé son niveau”, revient sur son début de saison agité.
Vendredi aux Costières, les choses sont rentrées dans l'ordre. Après deux défaites, Nimes renoue avec le succès (4-1 contre Orléans), et Rachid Alioui est redevenu le meilleur buteur du club. Avec 4 réalisations, il a rejoint Umut Bozok grâce à son doublé, le premier depuis près d'un an, et un 3-0 contre Reims (25 novembre 2016). Il le dit lui-même, “j'ai retrouvé mon niveau”, après sa fracture du péroné en mars dernier. L'occasion de revenir avec lui sur ses derniers mois agités, notamment par ses velléités de départ en Ligue 1.
Sa blessure. On dit souvent, pour un joueur blessé, qu'il faut la durée de son indisponibilité pour revenir à 100 %. Cela semble vrai pour le Marocain, qui a terminé sa saison dernière sur une civière, en mars. “Le staff a fait en sorte que je sois sur le terrain en début de championnat. On n'a pas grillé les étapes. Aujourd'hui, ma blessure, elle est oubliée, assure-t-il. ça s'est vu au fil des matches, je crois. C'est le jour et la nuit par rapport à la 1re journée, fin juillet. J'ai retrouvé toutes mes sensations. Et je n'appréhende plus, c'est le principal.”
Ses envies de départ. Partira ? Partira pas ? La question a rythmé le mois d'août des Crocos, même si le club n'a jamais été vendeur. Mais quand Amiens ou Strasbourg, promus en L1, mettent plusieurs millions sur la table... L'attaquant n'a jamais caché ses envies d'élite. Il s'en explique ici honnêtement : “Quand on est joueur de L2, on s'imagine tous jouer en L1. On a envie d'y aller. Moi, j'ai l'impression d'avoir déjà perdu beaucoup de temps. J'ai 25 ans, je n'ai plus envie d'en perdre. J'avais les moyens de m'imposer à Guingamp, mais je n'ai pas forcément eu ma chance, ou je ne l'ai pas saisie comme il faut. J'ai sagement réfléchi, on a discuté avec le coach (Bernard Blaquart) et le président (Rani Assaf), et on a convenu que je reste pour retrouver mon niveau d'avant ma blessure, et pour aider l'équipe à jouer le haut du tableau. Après, je pense que le club ne s'opposera pas à une offre intéressante en juin prochain. Ce que je peux dire aux supporters (certains lui en veulent qu'il ait voulu partir, NDLR), c'est qu'à chaque fois que je signe dans un club, je donne le meilleur. Mais c'est normal, eux pensent à leur club”.
Suite ICI

Tweet LDA

  • Mondial 2018 : Les supporters marocains devront casquer
  • Mondial Russie 2018 : Le visa remplacé par un FAN ID obligatoire
  • Le Big Brother russe s'invite au Mondial 2018

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 1070 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...