La capitale spirituelle du Royaume vibrera de nouveau avec la seconde édition du Semi-Marathon International prévu le 8 janvier 2017. Initié pour offrir des moments d’émotions différents à chacun, cette compétition sportivo-festive est d’abord l’affaire de bénévoles.

Performances ou pas, pour les organisateurs c’est une belle aventure collective. Ambitieux à souhait, les promoteurs fassis annoncent la participation de 2500 à 3000 coureurs. Techniquement, les ravitailleurs d’eau, fruits frais, fruits secs se feront tous les 5 km pour une cible de 16 ans et plus. Pour entretenir la galerie, le parcours sera jalonné de groupes folkloriques. Au terme du parcours, les résultats et classements seront illico affichés sur le site.Lors d’un point de presse, le président du «Elite Running Club» a rendu hommage aux hommes de la plume et dérivés pour leur assiduité quant à la répercussion d’événements de telle ampleur à Monsieur-Tout-Le Monde au plan local et national. Pour rappel, M. Abdallah Lakhdar est à la tête du Elite Running Club depuis 2012 (date de fondation) sur initiative d’un groupe sportif qui clame deux buts essentiels : encadrement des jeunes et organisation de compétitions. Celle de 2016 a réuni près de 1500 concurrents de tous ages et sexes. Même punch chez le directeur de la course alias Abderrahim Bouramdane, le grand champion des courses marathoniennes qui souhaite une meilleure édition tout en félicitant l’apport des sponsors. Le 2ème au fameux marathon de Boston (U.S.A) entre autres, se félicite d’un parcours 2017 jalonné de nouveaux quartiers de la ville à l’attrait inédit, d’animation sonore et de la participation d’un concurrent venant de lointaine Australie. Même adhésion du représentant de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme qui a traduit l’adhésion de la fédération quant à la perspicacité des organisateurs fassis. Côté presse, outre les encouragements des uns, on retiendra certaines réflexions à caractère suggestifs. Ainsi des trophées eux-mêmes à remettre aux vainqueurs, on reprocherait à chaque fois leur banalité souvent criarde. D’où la suggestion de regarder côté artisanat fassi qui regorge de merveilles à servir d’ambassadeurs de la Capitale Spirituelle du Royaume aux quatre coins du globe. Une fois n’est pas coutume, l’assistance a été invitée à partager ce tableau noir de l’athlétisme fassi personnifié dans l’absence de toute compétition au sein de l’arène du Complexe Sportif de Fès depuis la création de la piste d’athlétisme. Dire que cette piste a coûté plusieurs millions de dirhams aux payeurs d’impôts que nous sommes, d’autant plus qu’elle a été confectionnée de mains de maîtres débarqués d’Allemagne Fédérale et de Mighty Great Britain. Avis à tout responsable de la ville et tout Fassi jaloux - à fortiori sportif à quelque grade qui soit.

Tweet LDA

  • المنتخب الوطني يستعيد ثلاثة من نجومه قبل مواجهة مالي
  • هذا ما يؤرق بال رونار قبل إعداد لائحته النهائية
  • Yassin Ayoub : Un club du top 3 serait le meilleur scénario

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 491 invités et aucun membre en ligne

Top