«Je veux que tout le monde le sache, je suis innocent. Je suis venu ici pour jouer et défendre les couleurs de mon pays et non pas pour harceler des femmes».
Il se sent largué, délaissé, oublié... à Rio. Hassan Saada, le boxeur marocain arrêté dans le village des athlètes le 3 août 2016 pour agression sexuelle présumée sur deux femmes de ménage, est toujours bloqué au Brésil malgré la liberté provisoire sous contrôle judiciaire qui lui a été accordée par le tribunal.
Que fait-il ? Où vit-il ? Et dans quelle situation se trouve-t-il aujourd’hui ? ALM l’a contacté et revient sur cette pénible affaire. Au fait, le boxeur marocain n’arrive toujours pas à digérer l’histoire qui l’a privé des Olympiades compromettant ainsi sa carrière sportive. «C’est une histoire que je vais avoir besoin de digérer. Pour vous dire la vérité, je vis des moments difficiles. Je n’ai jamais imaginé vivre un tel cauchemar. Et cette immense frustration de passer à côté de la réussite. Ce sont des moments durs, mais cela dit, j’estime que ce sont des choses qui peuvent arriver dans la carrière d’un sportif».
                   
 
Le boxeur parle ainsi de sa souffrance d’être si loin de son pays. «Au Brésil, je vais bien, mais la vie est pénible loin de ma famille et de mon pays. Je n’ai toujours pas le droit de quitter le territoire brésilien», confie-t-il à ALM. Il veut ainsi lancer un cri en clamant son innocence : «Je veux que tout le monde le sache, je suis innocent. Je suis venu ici pour jouer et défendre les couleurs de mon pays et non pas pour harceler des femmes».
S’agissant d’un éventuel soutien de la part du Comité national olympique marocain (CNOM) ou encore de la Fédération royale marocaine de boxe, Hassan Saada a dit juste avoir reçu un soutien financier de la part du CNOM et rien d’autre. «A part le soutien financier de la part du Comité national olympique marocain, je n’ai eu de contact avec personne depuis mon arrestation le 5 août». En ce qui concerne la Fédération, le jeune boxeur souligne qu’«elle n’a rien à voir avec ce dossier, car elle est seulement responsable des jeux. Mais, elle est quand même convaincue de mon innocence. Je remercie toutes les personnes qui n’arrêtent pas de m’envoyer des messages de soutien. Car, pendant des moments difficiles, avoir ce genre de soutien compte énormément».
En effet, plus de deux mois après, Hassan Saada regrette sa situation et sollicite le soutien de toute personne qui pourrait l’aider à sortir de cette impasse. Dans ce sens il déplore le fait d’être «largué, voire oublié ». C’est pour cette raison qu’il compte sur l’aide du ministère des affaires étrangères et celle de l’ambassadeur du Maroc au Brésil pour «me sortir de cette situation et de trouver une solution à ce problème qui perdure», a-t-il lancé.

Tweet LDA

  • L'annonce du décès du Lion Abdelmajid Dolmy
  • Jeux de la Francophonie : Maroc -:- RDC Live sur Arryadia
  • Le but de Moestafa El Kabir contre le Bayer Leverkusen

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 297 invités et aucun membre en ligne

Top