En bon patriote qu'il est, Badou Zaki avait déclaré au lendemain de son limogeage par la FRMF : " Je respecte la décision des dirigeants et je souhaite le meilleur pour la sélection." Depuis, l'ancien sélectionneur se refuse de rompre son contrat avec la FRMF en réclamant 20 mois de salaire (soit l'ensemble des mois qui lui restait sur son contrat) au lieu des 3 mois proposés par la fédération marocaine.
"Je respecte la décision", disait-il ?? Bien sûr, surtout avec son obstination de faire respecter les clauses contractuelles qui lui permettent de formuler de telles exigences financières.

Face à cette situtation conflictuelle, l'on apprend que la FRMF et son président Fouzi Lekjaa, ont saisi la FIFA à l'encontre du technicien marocain afin de le contraindre à accepter le préavis de 3 mois proposé par l’instance marocaine, conformément au code du travail.
Et comment compromettre " le meilleur pour la sélection " ? En plaçant la FRMF dans une impasse qui risque de renvoyer son nouveau sélectionneur, Hervé Renard, dans les tribunes tant que son ancien sélectionneur, Zaki ne valide pas le préavis et les 3 mois de salaire proposés.

Dans le respect du cadre légal et en l'absence de nomination définitive de Renard conditionnée par le limogeage définitif de Zaki, la FRMF va certainement chargé Mustapha Hadji d'assurer l’intérim pour la double confrontation face au Cap Vert. Hervé Renard sera alors prié de donner ses instructions depuis la tribune VIP.

Tweet LDA

  • Le tirage au sort du CHAN 2018 aura lieu le 17 novembre
  • LDC : Le WAC à Rabat pour préparer le match retour face à l’USMA
  • Achraf Hakimi titulaire face à Tottenham

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 704 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...