Hervé renard prendra-t-il meilleure considération envers Sofiane Boufal, écarté de l’effectif de Badou Zaki pour des raisons mystérieuses qui dépassent le simple. Les jours à venir seront donc informels puisque le choix du joueur sera plus explicite, et pour lui et pour les supporters Marocains qui gardent encore l’espoir de le voir rapidement avec les Lions de l’Atlas.

Les spécialistes diront qu'une carrière de foot de haut niveau est tellement courte puisqu'en général, elle s'estompe vers l’âge de 33 ans, raison pour ne pas louper le train quand il passe. Encore faut-il prendre le bon train !
La locomotive étant le pays choisi, celui d'origine ou celui d'adoption et bien des joueurs binationaux se sont heurtés à cette décision qu'ils ont négocié sous la pression médiatique ou sous l’influence d'un agent plutôt attiré par les perspectives de jouer une coupe d'Europe ou une coupe du monde avec le pays d’adoption que de s’aventurer en Afrique. Quelques-uns ont suivi le chemin de la carrière, on pense à Maher ou encore à Bakkal avec les pays bas sans oublier de rappeler que Boulahrouz et Afellay voulaient choisir le Maroc mais la route leur a été barrée respectivement par Badou Zaki et M’hamed Fakhir.
On pensera bien évidemment à Nabil Bahoui avec la Suède et on se remémorera le cas Rami et Kaboul pour la France alors que pour la Belgique, c’est Chadli qui s’est distingué par la manière avec laquelle il a opéré son choix tant dis que Fellaini avait dû se résigner face à l’entêtement de Fathi Jamal. On pensera à Bellarabi et sa flamme pour l’Allemagne, à Masina et sa fidélité pour l’Italie alors que le dernier en date, El-Haddadi, qui a opté finalement pour l'Espagne, avait donné son accord à la FRMF mais Mr Badou Zaki a suggéré à l’instance Marocaine de mettre le prodige du Barça avec les Lionceaux !! Grossière erreur car le lendemain, la Roja convoque Munir... Trop tard, pas pour Hachim Mastour que la FRMF a imposé au sélectionneur de l’époque pour éviter de commettre la même erreur. On ose espérer qu’elle se montrera tout aussi déterminée dans le dossier Boufal.
Le choix du pays est un vrai dilemme mais il faut que les joueurs de la diaspora marocaine se rappellent que le Maroc n'est qu'à 2 ou 3 heures de vol. Si l'on prend l'exemple de Lionel Messi qui a honoré son pays d’origine alors qu’il se trouve à plus de 9h de vol, on est en droit de se poser la question; Comment un joueur d'origine Marocaine hésite encore à représenter le Maroc ?.
L'erreur des joueurs cités en exemple était de croire qu’ils allaient occuper une place prépondérante dans l’effectif de base de leur sélection adoptive respective. Hormis Fellaini et Chadli qui fontt encore de la résistance au niveau international, pour le reste, c’est Silence Radio. Que Boufal prenne conseil sur ses compatriotes Rami et Kaboul, une Marseillaise puis s’en vont...

Tweet LDA

  • En toute amitié bien sûr !!!
  • LDC : Al Ahli et Azaro en finale contre le WAC de Casablanca
  • المغربي أزارو يقود الأهلي المصري لملاقاة الوداد في نهائي “الأبطال” (فيديو)

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 346 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes...