Stratosphérique à Bordeaux, et grand artisan de la belle saison bordelaise au côté de Diawara et Gourcuff. L'international marocain, après des débuts tonitruants en Premier League avec Arsenal, s'est perdu en Angleterre. Tombé dans l'oubli, on disait de lui qu'il était fini, incapable de marquer le moindre but, au plus grand désespoir des inconditionnels de la sélection marocaine qui ne comprenait pas cette baisse de forme. Mais ces derniers temps, l'ancien gunners revient sur le devant de la scène et par ses bonnes performances, il montre un net regain de forme aux plus grands plaisirs des supporters de Crystal Palace.


Que devient Marouane Chamakh?

Vous vous êtes sûrement déjà tous posé la question. Flashback, lors du mercato d'été 2010, tout juste sacré champion de France avec Bordeaux, Chamakh libre, fait ses valises pour Londres, et débarque à Arsenal. Tout fraîchement arrivé, Robin Van Persie et Nicklas Bendtner sont blessés une aubaine pour le marocain, qui en profite pour s'installer à la pointe de l'attaque et faire trembler les filets de la Premier League. (10 buts inscrits en 22 matches). Travailleur, humble et donnant de sa personne, le néo-gunners séduit les supporters. Mais malheureusement pour lui, malgré toute sa bonne volonté, le retour du batave volant Van Persie va marquer la disparition de Marouane. Ne pouvant qu'admirer du banc de touche les performances stratosphériques du néerlandais avec notamment 35 buts en 36 matches de Premier League. Il a beau se battre, il ne peut rien, Van Persie est tout simplement au-dessus du lot, il est l'un des meilleurs avants-centres du monde alors que le marocain n'est peut-être qu'un des meilleurs joueur de Ligue 1? En plus d'être barré par la classe de Robin, Marouane a connu une baisse régime, son physique a tout simplement lâché sous le rythme intense du championnat anglais. Il a pourtant le physique pour réussir sur les pelouses anglais, grand, costaud et bon de la tête, mais il n'est pas compatible au jeu des Gunners, pas habitué au «kick and rush», mais plutôt à une conservation de balle importante, un pressing haut et un jeu se déroulant plus dans l’axe que sur les ailes. Limité, en manque de temps de jeu, plus jamais il ne retrouvera l'inspiration de ses grands débuts à Londres. Après une nouvelle année plongée dans la pénombre du banc des gunners, il est prêté à West Ham. Mais encore une fois, il manque de temps de jeu, Andy Caroll lui est préféré. Il devient la risée de tous les anglais, et est considéré comme l'un des plus gros flop. Véritable fardeau financier pour les Gunners, Marouane Chamakh, trois ans après son arrivée, quitte le club pour rejoindre le promu Crystal Palace, avec qui il signe pour un contrat d'un an. Il ne laisse pas un souvenir impérissable aux supporters d'Arsenal.

Crystal Palace sa dernière chance en Angleterre?

Le voilà désormais à Crystal Palace, il espère se relancer dans ce club promu. Lui, qui n'a plus était sélectionné avec le Maroc depuis août 2012, espère faire une bonne saison et permettre le maintien à son nouveau club. Des prestations qui lui permettraient par la même occasion de retrouver les Lions de l'Atlas au vue de la prochaine coupe d'Afrique en 2015, au Maroc, l'occasion idéale de renouer avec le peuple qui l'avait tant adulé lors de la Coupe d'Afrique 2004.
Après des débuts difficiles, pour ne pas changer tiens. L'ex-gunners a retrouvé dernièrement ses qualités de buteur et son envie sur le terrain. Cette sortie de l'ombre, il l'a doit à l'arrivée en novembre de Tony Pulis le nouveau coach de Crystal Palace. Il lui a défini un nouveau rôle, celui d'attaquant de soutien, derrière Cameron Jerome. Une association qui fonctionne à merveille. Chamakh explose, et surprenant mais c'est en étant éloigné des buts qu'il redevient efficace. Il a retrouvé le chemin des filets et inscrit des buts ô combien important pour son équipe, deux buts ces deux derniers matches, offrant des précieuses victoires à Crystal Palace. Des performances XXL, qui a renversé l'image du marocain. La presse anglaise ne parlait de lui seulement pour se moquer, dernièrement ils en parlent pour souligner ses bonnes performances bénéfiques pour son club. Cette dernière victoire obtenue face à Cardiff City (2-0) à Selhurst Park, avec un but de Chamakh, permet au club londonien de se relancer dans la course au maintien en remontant à la 18e place à seulement un point du 1er non-relégable.

Auteur de son 3e but sous les couleurs de Crystal Palace, Marouane Chamakh retrouve des couleurs et petit à petit voit le bout du chemin. Tout est réunis pour qu'il retrouve son meilleur niveau, conditionné physiquement, il a la confiance de son nouveau coach Tony Pulis: «Chamakh est une menace pour n'importe quel club [...] Chamakh a beaucoup de qualité, il n'est pas passé par Arsenal pour rien. Arsène Wenger sait reconnaître les joueurs de qualité comme Chamakh.» Tant d'éloges qui ne peuvent que faire du bien à l'ex bordelais. Cela dit le chemin reste long, rien n'est jamais gagné pour le joueur tout comme pour Crystal Palace qui devra batailler ferme pour conserver sa place parmi l'élite.

Tweet LDA

  • Radès : Hervé Renard et Walid Azarou attendus de pied ferme
  • Magpies : Le forfait de Dummett, une aubaine pour Lazaar ?
  • رقم قياسي للمنتخبات العربية المتأهلة لمونديال القارة السمراء

Nous suivre sur twitter

Fanbox LDA

A propos de LDA

Lions de l'Atlas (أسود الأطلس) est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab (المنتخب المغربي) de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact : cliquez ICI

Nous avons 1085 invités et aucun membre en ligne

Top
Patientez 5 secondes SVP