C’est à un scandale d’une grande ampleur que doit faire face aujourd’hui la fédération royale marocaine de football (FRMF). Il semblerait que les magouilles, arrangements et autres trafics connus au sein du milieu footballistique marocain commencent à faire surface doucement mais surement, et de manière officielle. L’objet de ce scandale est la pression faite sur un commissaire de match pour qu’il change son rapport et que l’équipe évoluant à domicile soit pénalisée.

Les faits datent du mois de février. La rencontre comptant pour la 16ème journée et opposant les équipes du Raja de Casablanca au Raja de Benni Mellal, a connu plusieurs débordements, notamment l’allumage de fumigènes dans les tribunes de la part des supporters casablancais. Le commissaire de la rencontre, observant que les fumigènes n’étaient jamais arrivés sur la pelouse, ne les a jamais signalés dans son rapport.

C’est alors qu’un employé de la FRMF l’aurait sommé de tout écrire sur le rapport afin que le Raja de Casablanca soit pénalisé. Dans une déclaration pendant l’émission « Al Marikh » (Vidéo disponible à la fin de l’article), le commissaire du match a précisé que l’employé de la FRMF lui aurait demandé de modifier sa version des faits pendant le déroulement de la rencontre.  

Le commissaire du match s’est contenté de faire son travail et a envoyé le rapport du match à la FRMF. C’est alors qu’il a reçu un appel de la part du même responsable lui affirmant que le rapport n’était pas complet et qu’il fallait qu’il vienne au siège de la FRMF pour le modifier. Refusant de modifier ce rapport, le commissaire a été convoqué devant le conseil de discipline de la FRMF pour s’expliquer. Depuis, plus aucune mission ne lui a été conférée, pire encore, personne ne lui a envoyé ni convocation pour le conseil de discipline ni document précisant sa suspension. (Vidéo disponible à la fin de l’article)

Le scandale ne s’arrête pas là ! Puisque le présentateur de l’émission « Marikh » Adil Omari, célèbre commentateur des matchs de l’équipe nationale, s’est vu retiré par la direction de Radio Mars, l’animation de sa propre émission. Simple hasard ou réelle influence de la part de la FRMF ?

Il est clair que la deuxième option semble beaucoup plus crédible. D’autant plus que la FRMF aurait usé de son influence auprès des sponsors de Radio Mars pour l’obliger à prendre des sanctions envers son animateur, qui plus est, ne s’est rendu coupable de rien,  n’a fait aucune déclaration, et a simplement interviewé le commissaire de la rencontre. (Vidéo disponible à la fin de l’article)

Le plus étrange dans cette histoire, c’est qu’elle a été dévoilée en direct au sein d’une radio marocaine, et qu’aucun média marocain n’en a parlé, exception faite de quelques sites web indépendants comme le notre. Preuve sans doute que cet engrenage touche tous les échelons du sport national, y compris une grande partie de la presse marocaine qui, au lieu de faire son noble métier, se distingue par son silence sur ces faits graves, craignant sans doute qu’on lui ôte son gagne-pain !

L’assemblée générale de la FRMF aura bientôt lieu, espérant que la fédération changera de responsables, qu’elle initiera une vraie réforme et de vrais projets. Il est clair, qu’au vu de la situation actuelle des choses, nous ne sommes pas prêts de passer à un statut professionnel et encore moins à remporter des trophées, que ce soit en clubs ou en sélections. 

Tweet LDA

  • Quand Mourinho rencontre les joueurs du Real Madrid
  • Adam Maher intéresse l'AS Saint-Etienne
  • Le Lionceau Hamza Bouskal victime de Tcharmil

Nous suivre sur twitter

A propos de LDA

Lions de l'Atlas est un média d'information sportive au cœur des Lions de l'Atlas. Une référence du Mountakhab, de la Botola et du sport Marocain vus autrement avec une mise à jour quotidienne. Pour tout contact :
E-mail : cliquez ICI

Nous avons 322 invités et aucun membre en ligne

Top